Ils ont explosé après 35 ans !

Ils ont explosé après 35 ans !
Aujourd’hui, alors que Mark Zuckerberg (28 ans, milliardaire) fait figure de modèle de réussite et que la génération Y presse ses aînés vers la sortie, on a coutume de penser que, passé l’âge symbolique de 35 ans, on ne peut plus percer dans son domaine. Pourtant, bon nombres d’exemples prouvent le contraire.


Acteurs, chanteurs, artistes… Ils sont nombreux à se laisser jusqu’à 30 ans pour réussir, sans quoi ils se résigneront à leur triste sort et accepteront de reprendre la petite affaire de cravates de papa en rêvant secrètement de grand écran et de leur apparition furtive dans « Hélène et les garçons » en 1992. Mais ils ont tort ! Nous vivons plus vieux, travaillons plus vieux et, de même que les femmes font des enfants plus tard, plein d’exemples prouvent que l’explosion professionnelle peut avoir lieu après la quarantaine, voire plus ! Vous en doutez ? Terrafemina a recensé pour vous quelques exemples :

1. Susan Boyle
Lorsque celle que l’on surnommera « l’ange poilu » fait son apparition dans « Britain’s Got Talent », la « Nouvelle Star » britannique, en 2009, elle a 47 ans, est au chômage, célibataire et sans enfants. Grâce à sa voix exceptionnelle, Susan termine seconde du concours, fait un passage chez Oprah et le tour du Web en vidéo. Un petit relooking plus tard (dont une bonne tonte des sourcils), Susan Boyle est aujourd’hui mondialement célèbre, et riche. Aux dernières nouvelles, elle serait néanmoins toujours seule et pucelle mais on ne peut pas tout avoir…

2. J.K. Rowling
Lorsque J. K. Rowling parvient enfin à faire publier le premier volume d'« Harry Potter », elle a 32 ans, est fraîchement divorcée, dans une situation précaire et sort d’une dépression. Alors que les premiers tomes sont des succès de librairie de plus en plus remarqués, le 4e est prévendu à plus d’un million d’exemplaires, catapultant Rowling parmi les plus grosses fortunes d’Angleterre. Aujourd’hui, la créatrice du petit sorcier compte parmi les auteurs les plus célèbres au monde, est remariée et planche sur de nouveaux projets.

3. George Clooney

Pendant des années, George a traîné sa nuque longue frisottée de casting en casting, apparaissant successivement au générique de Riptide, Rick Hunter et même Arabesque. Après avoir brillé dans le premier rôle du Retour des tomates tueuses, mister café aurait pu baisser les bras. Et pourtant, embauché quelques années plus tard pour une toute nouvelle série, Clooney était loin de se douter que ce Dr Ross d’Urgences ferait de lui la star internationale qu’il est aujourd’hui. What else ?

4. Marc Levy
L’écrivain chouchou de ces dames, second auteur le plus lu en France, est devenu célèbre à 39 ans. Avant cet âge avancé, il n’a en revanche pas chômé. Après avoir monté une boîte d’informatique, puis une autre d’imagerie de synthèse, il démissionne à 29 ans et repart de zéro en ouvrant son cabinet d’architecture avec deux copains, avant de tout plaquer une nouvelle fois pour se consacrer à l’écriture… « Et si c’était vrai », son premier roman publié juste avant ses 40 ans, se vendra à 2 millions d’exemplaires, et sera traduit dans 40 langues avant que Spielberg himself n’en rachète les droits pour l’adapter à Hollywood. Marc Levy ou une reconversion professionnelle réussie !

5. Marcel Proust
Marcel Proust est un des plus grands exemples de la procrastination finalement combattue. Issu d’un milieu aisé, Marcel est doté d’une santé fragile et, surprotégé par sa mère, se complaît dans une existence confortable et légère. Doué pour l’écriture et passionné par les livres, Proust passera le concours de bibliothécaire. Las, au bout de 4 mois, il quittera ses fonctions pour vagabonder de soirée mondaine en bal fashion (de l’époque). Pourtant, à 36 ans, il réussit à arracher le poil dans sa main pour entreprendre l’écriture d’une longue saga en forme de tableau de son époque. Il a 42 ans quand paraît le premier volume, « Du côté de chez Swann », et 47 lorsque le succès couronne « A l’ombre des jeunes filles en fleurs », Goncourt 1917.

6. Valérie Damidot
On a l’impression de la connaître depuis toujours et pourtant… Valérie Damidot a dû attendre 41 ans avant de rencontrer la célébrité. Tour à tour loueuse de motoneige, tenancière de bar à salade puis journaliste sur Loft Story et Star Academy, ça n’est qu’en 2006 que la plus illustre maroufleuse française commence sa stickers-story dans l’émission D&CO sur M6. Depuis, on la voit partout.

7. Sarah-Jessica Parker
Impossible pour une femme à Hollywood de trouver un bon rôle après 30 ans ? Connaissiez-vous SJP avant « Sex and the City » ? Eh oui, alors qu’elle n’avait pas encore enfilé les stilettos de Carrie Bradshaw, l’apprentie-comédienne frisottée vivotait, condamnée aux seconds rôles à un âge où l’on n’est plus une starlette. Peu avant ses 35 ans, c’est pourtant le jackpot lorsqu’elle décroche le rôle de l’inoubliable journaliste new-yorkaise. Six saisons plus tard, SJP est à l’abri du besoin et peut se permettre de calamiteux choix cinématographiques.

8. Lucienne Moreau (du Petit Journal)
Vous voyez forcément qui est cette vieille dame indigne qui hante les soirées jet-set pour Le Petit Journal de Yann Barthès sur Canal +. Autrefois veilleuse de nuit, Lucienne répond un jour à une annonce qu’elle trouve dans un journal gratuit et là, sa vie change et sa retraite lui fait connaître les joies du star-system. Mannequin pour l’agence Masters Models, elle apparaît dans des publicités pour l’Eurostar ou Cetelem, et régulièrement dans le programme télé le plus hype du moment.

Les exemples sont nombreux, et cette liste est loin d’être exhaustive ! Moralité ? On arrête de se morfondre et on se retrousse les manches. Non, on n’est pas fini quand on a 35 ans ! Il est toujours temps de changer de cap, de réfléchir à ses priorités, de se fixer de nouveaux objectifs ou simplement de persévérer. Le secret ? Croire en soi, car on est toujours son meilleur agent.

Dans l'actu
comments powered by Disqus