Caroline Phillips, musicienne et chef d’entreprise américaine

Caroline Phillips, musicienne et chef d’entreprise américaine
Caroline Phillips, musicienne et chef d’entreprise américaine
Américaine débarquée sur le vieux continent il y a près de 20 ans, amoureuse du Pays Basque, Caroline Phillips est aujourd’hui à la tête d’une Web agency spécialisée dans la création de sites Internet. Musicienne et férue de yoga, cette créatrice d’entreprise accomplie s’est investie dans la vie locale et c’est au titre de Présidente de la Délégation des Femmes Chefs d'Entreprises des Pyrénées-Atlantiques qu’elle organise le 12 novembre prochain un forum de réflexion sur ce sujet.
A lire aussi

Cette Américaine originaire d’Oakland a débarqué dans le Pays Basque voilà presque 20 ans. La raison ? L’amour évidemment ! Auparavant, elle a choisi Paris pour suivre ses études à la Sorbonne, parfaire son usage du français, et s’épanouir dans différentes disciplines artistiques, piano, chant, aérobic… Son premier job à Biarritz, elle le décroche à l’Hôtel du Palais, où elle chante et joue du piano. Mais cette battante est bien décidée à s’investir davantage dans la région. En 1996, elle crée Phillips Internet Consulting, une Web agency spécialisée dans la création de sites Internet, qui compte aujourd’hui dix salariés.

Son équilibre et sa sérénité, elle les a trouvés dans la pratique quotidienne du yoga, qui est devenue pour elle une hygiène de vie. Un engouement qu’elle partage désormais avec Yoga Massala, un site proposant des cours filmés et la vente de vêtements de yoga. Présidente de l’association des femmes chefs d’entreprise des Pyrénées-Atlantiques, Caroline Phillips se dédie maintenant à cette communauté et organise le 12 novembre prochain, un forum de réflexion sur ce sujet. La journée du lendemain sera consacrée à un thème qui lui sied bien : la paix, évoquée à travers un Ted, une grande conférence avec de nombreux intervenants. Malgré toutes ses activités, Caroline n’en oublie pas pour autant sa passion : la musique. Résolument ancrée dans la région, cette américaine a appris le basque, et monté un groupe de musique basque : Bidaia, dans lequel elle chante et joue d’un instrument médiéval très rare : le hurdy-gurdy ! A découvrir sur son site…

Nathalie Vallez

VOIR AUSSI

Fiche pratique : Trouvez la bonne idée avant de créer sa boite

Le dossier de Terrafemina : les dernières tendances de la création d'entreprise

La couveuse : une bonne option pour réussir son projet d'entreprise

Créer sa boîte

comments powered by Disqus