Comment motiver un collaborateur démotivé ?

Comment motiver un collaborateur démotivé ?
Comment motiver un collaborateur démotivé ?
Motiver un collaborateur démotivé : c'est une question très souvent posée par les managers, car la motivation ne peut être une constante. Mais la bonne nouvelle, c'est que nous pouvons agir dessus. Cinq conseils pour booster vos collègues.
A lire aussi
Lettre de motivation pour un stage en alternance : modèle et conseils
Mag
Lettre de motivation pour un stage en alternance : modèle...


La motivation n'est pas une constante. Elle fluctue sur une échelle allant de « je suis super motivé, rien ne peux m'arrêter » à « je n'ai même plus la force de lever le petit doigt. » Souvent cette démotivation se produit quand une personne perd la vision de son but, de ses objectifs et/ou qu'elle ne se croit plus capable de l'atteindre. Alors comment l'aider à retrouver sa motivation ? Avant tout, il est essentiel de croire en la personne que l'on veut aider et d'être prêt à l'écouter. Ensuite, voici 5 approches qui contribuent dans de nombreux cas à l'aider à reprendre du poil de la bête.

L'approche « faire une promenade ». Aussi déconcertant que cela puisse paraître, le fait de faire une promenade, de regarder autour de soi a pour effet de nous extravertir et de nous sortir du « marigot mental » dans lequel nous nous trouvions plongé quelques minutes plus tôt. Donc, n'hésitez pas à prendre les choses en main et à emmener votre interlocuteur faire un petit tour dehors... La campagne est parfaite pour cela. L'approche est terminée lorsque la personne se sent extravertie.

L'approche « vider son sac ». Bien souvent, le simple fait d'écouter quelqu'un et de lui permettre de vider son sac produit des effets spectaculaires. L'écoute est à ce titre un fantastique antidote au stress négatif. À condition toutefois de ne pas jouer les conseillers et de garder à l'esprit cette formule très utile : « Tu connais mieux ta situation que moi. » L'approche est terminée lorsque la personne éprouve et manifeste du soulagement.

L'approche « résolution de problème ». La démarche est simple et demande cependant un peu de maîtrise de soi. En effet nous avons trop souvent tendance à penser à la place des autres. Elle se déroule en 5 étapes.

Demander à la personne (et écouter)
1. de vous expliquer la situation
2. de vous dire quelle est sa principale difficulté
3. d'imaginer quelle solution règlerait cette difficulté
4. comment elle compte s'y prendre
5. de vous tenir au courant lorsqu'elle l'aura mise en œuvre
L'approche est terminée lorsque la personne a pris la décision de mettre en œuvre sa solution.

L'approche « faire parler de ses succès ». Cette approche fait des miracles. Elle consiste à aider une personne à prendre conscience par elle-même de ce qu'elle a réussi avec plaisir et fierté. Cette approche se déroule en 5 étapes.

Demander à la personne de :
1. se souvenir de quelque chose qu'elle a réussi 
2. de vous dire le résultat qu'elle a obtenu
3. d'expliquer comment elle s'y est prise exactement (faire en sorte que la personne soit concrète)
4. demandez-lui s'il y a autre chose et quand elle n'a plus rien à ajouter :
5. permettez-vous de la féliciter chaleureusement.
L'approche est terminée lorsque la personne exprime du contentement.

L'approche « faire rêver ». L'idée est d'amener la personne à se projeter dans l'avenir et à imaginer la scène idéale. Là encore l'écoute est primordiale. Nous avons intérêt à ne pas interférer. Le fait de voir et d'anticiper une vision positive d'avenir reconnecte la personne à de bonnes émotions et l'aide à sortir du négatif. L'approche est terminée lorsque la personne manifeste des émotions positives et que son intention est orientée vers un avenir positif.

Ces 5 approches forment un protocole de soutien efficace et sont présentées dans un ordre qui tient compte du niveau de démotivation de la personne avec qui vous parlez. Si rien ne marche, il est probable que la situation soit plus profonde qu'il n'y paraît. La meilleure des choses serait alors d'amener votre interlocuteur à rencontrer un coach professionnel.

VOIR AUSSI

Apprendre à dire non au bureau
Faire un discours : nos conseils pour bien parler en public
Devenir le chef de ses anciens collègues, une promotion à risque ?

Cinq conseils pour bien négocier son augmentation de salaire