Nos conseils pour passer un entretien d'embauche durant sa grossesse

Nos conseils pour passer un entretien d'embauche durant sa grossesse
Nos conseils pour passer un entretien d'embauche durant sa grossesse
Il y a des choses que l'on ne prévoit pas et d’autres que l'on planifie, pas toujours sans appréhension. C'est le cas avec l'arrivée d'un enfant. Face à une société standardisée, il semble aujourd'hui de plus en plus difficile de pouvoir concilier vie professionnelle et maternité. Celles qui voudraient malgré tout travailler avant et pendant leur grossesse sont de fait hantées par ces idées reçues qui tendent à régir le monde professionnel. Postuler à une offre d’emploi durant sa grossesse est pourtant possible, tout comme passer un entretien d'embauche et décrocher un poste avec un bébé en route. Il suffit de ne pas trop se mettre de pression.
A lire aussi
Entretien d'embauche : 3 conseils pour préparer le second entretien
Mag
Entretien d'embauche : 3 conseils pour préparer le second...

Avec l'aide de Sylvaine Pascual, coach spécialisée dans les relations humaines et la reconversion professionnelle (créatrice d'Ithaque Coaching) et Hymane Ben Aoun, Directrice générale d'Aravati (Cabinet de conseil en ressources humaines), Terrafemina répond à toutes vos questions sur  l'entretien d'embauche au cours d'une grossesse afin qu'aujourd'hui ou demain vous puissiez envisager sereinement de vous rendre à un entretien tout en attendant un enfant.

Durant la grossesse, comment anticiper un entretien d'embauche lors d'une recherche d'emploi ?

Envisager de chercher et d'acquérir un nouveau poste avec une grossesse en cours nécessite beaucoup de réflexion au préalable. La plupart des femmes recherchent un emploi durant leur congé de maternité et postulent en étant enceinte. L'important est de savoir quel va être l'impact de la grossesse sur le processus de recrutement. Tout est vraiment une question de timing, que ce soit pour la femme enceinte (date du terme, date de prise du poste, durée du congé maternité après la naissance du bébé….) comme pour le recruteur (durée du recrutement, date de la prise de fonction) car l'entreprise ne vous attendra pas indéfiniment.

Comment me préparer à cet entretien d'embauche ?

Abordez l'étape entretien comme d'habitude. Lors de cet entretien, rien ne vous différencie d'une autre candidate, pas même ce ventre qui pourrait commencer à pousser. Concentrez-vous sur l'essentiel. Gardez en tête que « les entreprises se concentrent principalement sur les compétences, la motivation et l'enthousiasme », comme le rappelle Hymane Ben Aoun. Sylvaine Pascual insiste elle aussi sur ce point : allez-y sereine et ne vous faites pas une montagne de la grossesse. Le temps de l'entretien, il est important de vous focaliser sur ce qu'il se passe sur le moment, ainsi que sur la valorisation de vos compétences. Faites abstraction de votre grossesse en cours et des conséquences négatives éventuelles qu'elle pourrait avoir. « Partir du principe que l'on est une candidate comme les autres avec la même chance que les autres », c'est le conseil fondamental donné par notre coach.

Est-on tenue de déclarer sa grossesse au cours d'un entretien d'embauche ?

Les deux professionnelles que nous avons consulté sont unanimes sur la question et surtout sur sa réponse. Il n'y aucune obligation de la part de la candidate d'annoncer sa grossesse au cours de l'entretien. Cependant, il est tout de même conseillé de jouer la carte honnêteté. Hymane Ben Aoun défend le point de vue de la franchise selon le cas des candidates. En effet, une femme enceinte en recherche active d'emploi avec une réelle nécessitée de travailler évitera de l'annoncer dès le premier entretien. Dans le cas où vous seriez déjà en poste et en quête d'un autre emploi pour changer et trouver mieux, vous pouvez également attendre d'être arrivée un peu plus loin dans le processus de recrutement pour l'annoncer. D'après son expérience dans les ressources humaines, Hymane Ben Aoun indique que la plupart des femmes dans le second cas ont tendance à faire l'annonce de leur grossesse tout simplement en assumant leur condition et leur ambition. Tout dépend beaucoup de votre ressenti avec le recruteur. Seul réel impératif, aborder votre grossesse avant d'avoir une offre concrète d'embauche. Sylvaine Pascual est quant à elle pour la totale franchise en entretien car, comme elle le rappelle, le rapport de confiance est primordial quand l'on veut intégrer une entreprise.

Lors de l'entretien, comment aborder le sujet de ma grossesse ?

Il y a différentes approches pour annoncer sa grossesse lors d'un entretien. « Y aller d'entrée de jeu » pour les plus téméraires, comme le conseille Sylvaine Pascal. Faire son annonce lorsque la question des disponibilités se pose est vivement conseillé par Hymane Ben Aoun et Sylvaine Pascual. Une future maman réellement motivée et intéressée par l'entreprise dans laquelle elle postule pourra aussi choisir d'en parler ouvertement avec le recruteur à la fin de l'entretien.

Comment une candidate enceinte est-elle perçue par les recruteurs ?

Tout dépend du recruteur, il n'y a pas de généralité. Sylvaine Pascual assure que « certains recruteurs seront ravis de voir une femme enceinte qui assume, qui sait ce qu'elle veut, qui se vend et se bat pour avoir le poste. » Un constat appuyé par les propos d'Hymane Ben Aoun, qui rappelle qu'il faut arrêter de culpabiliser la femme enceinte : « Être enceinte n'est pas une honte ni une maladie, il faut rester pragmatique et ne pas en faire tout un problème. »

Et si le recruteur me pose la question ?

Si le recruteur vous le demande, c'est que ce dernier ne connaît pas la loi. En effet, il est illégal pour les recruteurs d'aborder le sujet de la grossesse en entretien. Si cela devait vous arriver, n'hésitez pas à avoir le courage et l'audace de signaler au recruteur que sa question est déplacée. Et posez vous la question : avez-vous réellement envie de travailler pour une entreprise qui ne respecte pas la loi ? En cas de réponse négative pour cette raison, n'hésitez pas à vous rappeler les mots d'Hymane Ben Aoun pour garder votre sourire et votre motivation : « Il vaut mieux avoir à travailler avec des gens qui acceptent ce genre de nouvelles, alors si jamais l'entreprise ne vous prend pas parce que vous êtes enceinte, c'est tant pis pour elle, et tant mieux pour vous. »

Camille Coutant


VOIR AUSSI
Grossesse : comment échapper aux discriminations au travail ?

Famille-travail : les astuces pour concilier vie privée et vie pro

Retour de congé maternité : comment reprendre sereinement le travail ?

Discrimination : enceinte, elle est recalée pour une vente de produits Fitness