Prétentions salariales : 5 conseils pour savoir ce que je vaux

Prétentions salariales : 5 conseils pour savoir ce que je vaux
Prétentions salariales : 5 conseils pour savoir ce que je vaux
Quand on est à la recherche d'un emploi, il est parfois difficile de savoir combien l'on souhaite être rémunéré. Mais il est tout à fait possible d'anticiper la fatidique question des prétentions salariales posée lors de l'entretien, ou du moins de prévoir d'y répondre sans trop d'hésitation.
A lire aussi
Le guide du savoir manger : les conseils de Patrick Sérog
bien-être
Le guide du savoir manger : les conseils de Patrick Sérog

Fréquemment abordée en entretien par le recruteur, la question du salaire que l'on souhaite percevoir pose souvent problème. Définir ses prétentions salariales s'avère en effet souvent être un casse-tête : certains ont tendance à voir trop grand tandis que d'autres ou au contraire tendent à minimiser leur valeur sur le marché. Pour déterminer au mieux le salaire que vous souhaiteriez toucher si vous décrochez le job, que vous soyez jeune diplômé ou déjà expérimenté, quelques conseils sont bons à suivre. Delphine Poggioli, Directrice associée de L'Atelier du Recrutement nous a fait part de ses recommandations pour qu'en terme de rémunération, vous sachiez taper juste la prochaine fois.

S'intéresser aux salaires qui se pratiquent sur le marché

Avant de vous rendre en entretien, pensez à regarder ce qui se passe autour du métier qui est le vôtre sur les différents sites Internet dédiés. Le benchmarking (littéralement banc d'essai), qui consiste à analyser comparativement un secteur d'activité, vous permettra de vous renseigner sur les salaires pratiqués, mais aussi sur les différences de rémunérations qui peuvent exister selon les entreprises visées. Des informations peuvent éventuellement se trouver également dans les conventions collectives du secteur d'activité dans lequel vous travaillez.

Se renseigner sur les rémunérations de ses connaissances

Dans votre entourage, quelqu'un occupe peut-être une fonction similaire à celle qui vous intéresse. N'hésitez pas à faire appel à votre réseau, à vous appuyer sur ce cercle de connaissances et à sonder sans tabou les professionnels au sujet de leur parcours et de leur rémunération.

S'analyser pour mieux visualiser ses atouts

Une grille d'auto-évaluation composée de 4 critères existe pour vous permettre d'y voir plus clair. Il vous faut analyser votre niveau de technicité, votre niveau d'autonomie, votre niveau d'expérience, ainsi que votre niveau d'études. Évalués au moyen d'un barème de 1 à 5 points, ces critères vous permettront de distinguer vos points forts et vos plus-values. Cet exercice peut-être effectué en fonction du poste à pourvoir et du type d'entreprise. Autre bénéfice, il vous permet d'argumenter lors de l'entretien. Malgré tout, même s'il est possible d'effectuer cette analyse par soi-même, il est vivement recommandé de faire appel à des organismes spécialisés qui pourront déterminer en toute objectivité votre valeur sur le marché professionnel.

Valoriser ses compétences

Des compétences vous en avez et vous le savez. Mais la question que vous devez impérativement vous poser est : quelles sont ces compétences que vous avez et que les autres n'ont pas ? Trouver ces compétences qui feront la différence vous permettra d'être en mesure de demander financièrement un peu plus que vos concurrents.

Utiliser des outils dédiés à la rémunération

Comme nous l'indique Delphine Poggioli, il existe de nombreux outils et services en ligne pour aider le postulant à définir son salaire. Le site de l'Apec propose par exemple un calculateur de rémunération. Le site du cabinet de conseil en recrutement de cadres Michael Page publie régulièrement des études de salaires par branche de métier. Un moyen supplémentaire de se faire une idée sur les salaires pratiqués. L'application Le Pariteur permet également de voir quelle est la rémunération et ses inégalités pour les hommes et les femmes qui occupent les mêmes fonctions. Dans tous les cas, il est bon de chercher des informations et de les confronter afin d'établir une moyenne de rémunération adéquate.

Camille Coutant


VOIR AUSSI

Pour négocier une augmentation de salaire, ne demandez pas un chiffre rond
À partir de quel salaire gagne-t-on bien sa vie ?

Emploi et salaires : les femmes gagnent 20% de moins que les hommes