Tout savoir sur les bilans de compétences

Tout savoir sur les bilans de compétences
Tout savoir sur les bilans de compétences
Que l'on veuille changer radicalement de métier, évoluer au sein de son entreprise ou trouver un emploi, faire un bilan de compétences permet de faire le point sur son parcours professionnel. Apportant un avis externe et qualifié, le bilan de compétences aide à cerner ses vrais atouts professionnels et à distinguer nos manques pour ensuite mieux progresser. À qui s'adresse le bilan de compétences ? Comment en bénéficier ? Comment le financer ? Terrafemina répond à vos questions.
A lire aussi
Naissance, mariage, décès... : tout savoir sur les congés familiaux
Mag
Naissance, mariage, décès... : tout savoir sur les congés...

Qu'est-ce qu'un bilan de compétences ?

Réglementé par le Code du travail, le bilan de compétences a pour vocation d'aider les salariés à définir un projet professionnel réaliste et adapté au marché de l'emploi, ou à définir un projet de formation continue ou complémentaire. Réalisé par un prestataire extérieur à l'entreprise, il permet d'identifier et de valoriser ses compétences professionnelles et personnelles, de repérer ses aptitudes et ses motivations, pour aboutir à un projet de changement ou d'évolution de carrière réaliste. Faire un bilan de compétences peut être utile dans de nombreux cas de figure : que l'on soit tenté par une réorientation professionnelle, par une évolution de carrière au sein de sa boîte, que l'on veuille réaliser une formation pour l'obtention d'un diplôme ou une validation des acquis par l'expérience. Il permet aussi, pour ceux qui veulent simplement faire le point sur leur carrière, de mieux connaître l'environnement professionnel et socio-économique de leur région.

Qui peut bénéficier du bilan de compétences ?

Le bilan de compétences s'adresse aux salariés en CDD et en CDI, aux intérimaires ainsi qu'aux demandeurs d'emploi.
Toutefois, que vous soyez salarié du secteur privé, fonctionnaire ou demandeur d'emploi, les conditions à remplir pour bénéficier d'un bilan de compétences varient. Aussi, n'hésitez pas à consulter le site Internet du Ministère du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, ainsi que celui de Pôle emploi. Vous y trouverez de nombreux renseignements utiles.

Si je suis demandeur d'emploi
Si vous disposez d'un Droit individuel à la formation, vous pouvez y avoir recours pour financer votre bilan de compétences. Si ce n'est pas le cas, n'hésitez pas à vous tourner vers Pôle emploi. Par le biais d'une aide individuelle à la formation « + Dif », celui-ci peut vous aider à financer votre bilan de compétences.

Si je suis salarié du privé
Si vous êtes salarié, vous pouvez bénéficier d'un bilan de compétences, mais également vous voir accorder un congé pour le réaliser. Il y a cependant des conditions à remplir.
Les salariés en CDI du secteur privé doivent, pour obtenir un congé de bilan de compétences, justifier d'une activité salariale d'au moins 5 ans (et d'au moins 12 mois dans leur entreprise actuelle).
Les salariés en CDD doivent justifier d'une activité salariée d'au moins 24 mois durant les 5 dernières années, donc 4 mois au cours des 12 derniers mois.
Les intérimaires doivent attester d'une activité salariée d'au moins 5 ans (soit 6 084 heures), dont au moins 1 600 heures au cours des 18 derniers mois dans l'entreprise auprès de laquelle est demandé un bilan de compétences.

Si je suis fonctionnaire
Les salariés du secteur public peuvent eux aussi bénéficier d'un congé de bilan de compétences.
Les agents travaillant dans les fonctions publiques d'État et territoriale doivent pour cela attester de 10 ans de services dans la fonction publique. Les agents de la fonction publique hospitalière doivent justifier de 2 ans de services, consécutifs ou non, en tant que fonctionnaires.


Quelles démarches effectuer auprès de mon employeur ?

Que vous soyez salarié ou fonctionnaire, il est primordial que vous informiez rapidement votre employeur de votre souhait d'effectuer un bilan de compétences et de prendre un congé. Si vous êtes employé de secteur privé, vous devez formuler par écrit une demande d'autorisation d'absence, au titre du bilan de compétences, au moins 60 jours avant la date prévue du bilan. Devront y figurer les dates de début et de fin du bilan, ainsi que les coordonnées de l'organisme auprès duquel vous aurez choisi de le faire. Vous employeur dispose, à réception du courrier, de 30 jours pour accorder ou reporter, dans la limite de 6 mois, le congé. S'il y a report, il devra préciser les raisons qui le motivent.

Les agents de la fonction publique devront eux aussi, pour bénéficier d'un congé bilan de compétences, faire une demande par écrit à leur administration au moins 60 jours avant la date de début du bilan. N'oubliez pas de préciser ses dates de début et de fin, ainsi que les coordonnées de l'organisme où vous avez prévu d'effectuer votre bilan de compétences. Si vous travaillez dans la fonction publique d'État, votre administration dispose de 2 mois pour accorder, reporter ou refuser la demande. Ce délai est raccourci à 30 jours si vous travaillez dans la fonction publique territoriale ou la fonction publique hospitalière.

Où trouver un organisme auprès duquel faire son bilan de compétences ?

Il existe près de 45 000 organismes proposant des bilans de compétences en France. Ceux-ci sont regroupés sous le nom OPBC (Organisme prestataire de bilans de compétences) agréés par Uniformation. Il s'agit souvent de cabinets de recrutement et de conseil en évolution professionnelle, d'associations spécialisées dans l'évolution de carrière ou de centres professionnels. Le prestataire que vous choisirez devra nécessairement posséder un numéro de déclaration d'activité par la Préfecture de Région. N'oubliez pas de vous poser les bonnes questions pour choisir l'organisme qui vous conviendra le mieux : bien connaître l'organisme prestataire et avoir un interlocuteur privilégié sont des éléments primordiaux pour réussir à faire son choix. Veillez aussi à vous renseigner sur ses méthodes, son programme et son savoir-faire pédagogique. Uniformation a établi un questionnaire qui vous permettra d'évaluer facilement l'organisme prestataire. N'hésitez pas à demander un entretien individuel avec votre futur conseiller. Vérifiez qu'il cherche à instaurer une relation de confiance. Pour que le bilan se déroule au mieux, il doit vous écouter et vous conseiller sans vous juger.


Comment se déroule un bilan de compétences ?

Le bilan de compétences se déroule en trois phases définies par le Code du travail. Ces phases restent inchangées, que le bilan soit effectué en une journée ou sur une période plus longue.
Il débute par une phase préliminaire, durant laquelle votre interlocuteur vous explique les conditions dans lesquelles sera effectué le bilan de compétences. C'est une phase importante, puisqu'elle permet de cerner les méthodes pédagogiques qui seront utilisées et de confirmer vos motivations. Elle est suivie par une phase d'investigation : celle-ci, au travers d'entretiens, de tests et de questionnaires réalisés par le spécialiste, vous permet d'analyser et d'identifier vos besoins pour mieux déterminer vos possibilités d'évolution professionnelle. Il y a enfin la phase de conclusion, au cours de laquelle le spécialiste vous présente les résultats détaillés du bilan et vous remet un document de synthèse dont vous êtes le seul destinataire. Durant cette dernière étape, vous pourrez élaborer, conjointement avec votre interlocuteur, un projet professionnel cohérent et formuler un plan d'actions.

Comment financer le bilan de compétences ?

Le prix du bilan de compétences s'élève en moyenne entre 1 200 et 3 000 euros. Il est toutefois rare que le salarié ait lui-même à le financer. Lorsqu'il est réalisé à l'initiative de l'employeur ou que celle-ci a donné son accord, le bilan de compétences peut être financé dans le cadre de son Plan de formation. Si vous avez pris vous-même l'initiative du bilan, celui-ci peut être financé dans le cadre du congé de bilan de compétences (CBC). Pour les demandeurs d'emploi, le bilan de compétences est gratuit.
Par ailleurs, Uniformation accorde sur dossier une prise en charge des frais annexes (hébergement, repas, transport) dans le cadre du congé de bilan de compétences.

Suis-je rémunéré pendant le bilan de compétences ?

Si vous êtes en CDD ou en CDI et que vous effectuez le bilan de compétences sur votre temps de travail, le salaire brut de référence est égal à votre salaire, dans la limite de 2,3 fois le plafond de la Sécurité sociale. Cette rémunération est versée par l'employeur, lequel est remboursé par l'organisme collecteur.
En revanche, si votre bilan se déroule en dehors de votre temps de travail, sa rémunération ne sera pas prise en charge par votre employeur.
Enfin, si vous effectuez votre bilan à l'issue d'un CDD, le salaire brut de référence est égal au salaire moyen perçu au cours des 4 derniers mois en CDD, dans la limite de 2,3 fois le plafond de la Sécurité sociale. Cette rémunération est alors prise en charge auprès de l'organisme collecteur auprès duquel votre ancien employeur verse la contribution destinée au financement des congés individuels de formation.

Pour en savoir plus

Le site du Ministère du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social consacré aux bilans de compétences
Le site d'Uniformation

Le site de Pôle emploi


VOIR AUSSI

Ces adultes qui reprennent le chemin de l'école
Évolution professionnelle : nos conseils pour booster votre carrière

Les salariés français veulent des formations
Création d'entreprise : les 8 grandes étapes pour lancer son activité

À voir
Aussi