Les 5 comportements "féminins" qui risquent le plus de nuire à votre carrière

Par Evelyne Rys
Publié le 2 octobre 2013

Les 5 comportements

Les 5 comportements "féminins" qui risquent le plus de nuire à votre carrière

© iStockphoto
Partages
 
Suivez l'actualité de terrafemina.com sur Facebook
Si comme beaucoup de femmes vous travaillez dans une entreprise majoritairement dirigée par des hommes, vous baignez dans une culture d'entreprise qui n'est pas tout à fait la vôtre. Que vous le vouliez ou non, vous êtes un peu comme une expatriée, et mieux vaut comprendre la culture locale si vous ne voulez pas commettre d'impairs. Voici les 5 comportements féminins (1) qui risquent le plus de poser problème à vos collègues masculins, et les conseils pour éviter toute incompréhension culturelle.


Tous les enseignants vous le diront, dans les cours d'école, les filles ne se comportent pas comme les garçons. Elles se battent moins, elles discutent plus, et quand elles forment un groupe, elles cherchent plus à être la préférée du groupe qu'à en être la chef. Le passage à l'âge adulte n'efface pas les différences. Au bureau, c'est toujours un peu la cour d'école, sauf que la maîtresse est plus souvent un maître. En attendant que les postes de management soient enfin occupés par 50% de femmes, autant le savoir et veiller à ce que votre comportement ne déroute pas outre mesure vos collègues masculins.

Attendre qu'on vous donne la promotion que vous méritez

Les hommes sont des chasseurs de promotion. Ils se battent pour en avoir comme ils se battaient au temps des cavernes pour se nourrir. De leur côté, les femmes considèrent que les promotions sont des récompenses, elles se donnent donc du mal pour les mériter, comme elles se donnaient du mal à l'école pour avoir des bons points. À votre avis, entre un homme qui dit clairement ce qu'il veut et quand il le veut, et une femme qui attend sagement qu'on la remarque, qui va avancer le plus vite ?

Conseil : affichez clairement vos ambitions.

>> Savoir se vendre en entreprise : 5 clés du marketing de soi <<

Vous écraser par devant et râler par derrière

Les hommes se bagarrant depuis tout petits, ils n'ont pas peur du conflit. Si vous les contrariez, ils vous le diront en face, et clairement. De leur côté, les femmes n'aiment pas le conflit parce qu'elles veulent avant tout rester intégrées dans leur groupe. Face à une personne qui les contrarie, elles ont tendance à faire bonne figure, puis à se précipiter sur une autre personne pour se plaindre de ce qu'on leur a dit ou fait. Pour un homme, cette attitude est incompréhensible. Il prend cela au mieux pour de la lâcheté - « machine n'ose même pas me dire ce qu'elle pense en face ! » -, au pire pour de la manipulation - « machine est une intrigante, elle fait ses coups par derrière ».

Conseil : ne vous épanchez pas sur vos problèmes relationnels auprès des autres.

>> 3 conseils pour apprendre à critiquer le travail des autres <<


Justifier tout ce que vous faites

L'homme cherchant à être le plus fort n'a pas besoin que les autres l'approuvent. La femme cherchant à être intégrée a un grand besoin d'être approuvée. Lorsque vous expliquez longuement à votre manager pourquoi vous avez choisi une stratégie plutôt qu'une autre, il ne vous écoute pas religieusement en se disant : « ah oui, elle a vraiment eu raison vu tout ce qu'elle m'expose », il se dit : « pourquoi elle me raconte tout ça ? C'est son job de décider ce genre de chose, qu'elle assume au lieu de me faire perdre mon temps ! »

Conseil : exposez brièvement vos décisions et demandez si des explications sont nécessaires avant d'en donner.

Vous mêler de ce qui ne vous regarde pas

Les femmes sont curieuses et aiment bien observer ce qui se passe dans le service du voisin. Comme elles sont animées d'une envie louable d'améliorer les choses, si elles voient que quelque chose dysfonctionne chez leur collègue, elles ne vont pas hésiter à le faire savoir. De leur côté, les hommes sont dotés d'un fort instinct de territoire. Faire une remarque sur ce qui se passe chez eux est un acte de guerre passible des pires représailles. C'est d'ailleurs le premier reproche que font les dirigeants masculins aux rares femmes qui intègrent les comités exécutifs : « elles s'occupent trop de sujets qui ne les regardent pas directement au lieu de se concentrer sur ce qu'on leur demande de faire. »

Conseil : respectez le territoire de vos collègues masculins et demandez-leur l'autorisation avant d'aller y mettre votre nez.

Pratiquer l'autodérision

Nous n'avons pas les mêmes valeurs en terme d'humour.
Entre elles, les femmes manient beaucoup l'autodérision : « je suis nulle, j'ai encore oublié de sauver ma présentation avant de fermer mon ordinateur, une vraie blonde ! » Les hommes eux, utilisent l'humour pour se valoriser : « Trop fort ! Je viens d'exploser mon record de nombre de mails traités par heure, j'ai mes chances aux jeux olympiques de la bureautique ! » Les femmes prennent l'humour masculin pour de la flagornerie et les hommes prennent l'humour féminin pour un manque de confiance en soi, voire un aveu naïf de faiblesses réelles.

Conseil : interdisez-vous l'autodérision au bureau, sauf si vous êtes certaine qu'il n'y a que des femmes autour de vous.

En résumé, il ne s'agit pas de vous changer en profondeur, il s'agit simplement d'adapter votre comportement à la culture masculine dominante en entreprise, comme vous adapteriez votre comportement en allant travailler dans un pays étranger dont vous savez que les règles diffèrent de celles que vous connaissez.

(1) Bien entendu, toutes les femmes n'adoptent pas les mêmes comportements. Le terme « comportement féminin », ou « les femmes », ou « les hommes » est une tournure employée pour alléger le texte et éviter de répéter « statistiquement, on constate une tendance à … »

 

VOIR AUSSI

Comment gérer ses émotions au travail ?
Procrastination : et si vous aviez raison de tout remettre au lendemain ?

Entretien d'embauche : les 5 attitudes qui vous trahissent

5 clés pour changer de job sans se tromper

 

Commenter

6 commentaires

lillou - 03/10/13 14:37
je pense avoir trouvé ma place (enfin une place qui me convient dans ma société) mais c'est peut être parce que je n'ai pas beaucoup d'ambition !
omaha - 03/10/13 16:33
raler derriere ce n'est pas la bonne position à avoir d'autant plus que tout ce sait c'est certain
country33 - 04/10/13 06:48
N'est pas comique qui veut alors se risquer à l'autodérision au bureau même s'il n'y a que des femmes autour de vous c'est parfois un bide assuré.
Fleurdesmontagn - 04/10/13 11:25
Encore faut-il avoir une carrière! Les gens qui ont la chance de l'avoir, cette carrière feront tout pour la garder et donc d'être prudents à chaque fois!
lillou - 04/10/13 20:37
Évidemment cela concerne surtout les cadres des grandes entreprises mais il faut toujours faire attention à son comportement en société et particulièrement en entreprise
Vko - 06/10/13 21:43
Ou: «Comment bien enfoncé le partriarcat dans le cerveau des gens.» Ou encore: «Être une femme c'est moche! soyez un VRAI homme pour être respectée!» Non mais, c'est le truc le plus retardé que j'ai pu lire... Et c'est publié en 2013! o.O année '50 j'aurais compris...

Rechercher sur @WORK

ex: SARL, maternité, Licenciements...

En tant que femme, avez-vous déjà eu le sentiment d'être victime de discrimination au travail ?

Recevoir la newsletter

Les Coachs

Claire Chatelain
Claire Chatelain
Sabine  Judkiewicz
Sabine Judkiewicz
Eric-Jean  Garcia
Eric-Jean Garcia
Fermer