Trop d'enseignantes ? Une polémique « absurde » pour Luc Chatel

Trop d'enseignantes ? Une polémique « absurde » pour Luc Chatel
Selon le quotidien Le Figaro, « l'entourage du chef de l'État » estime qu'il y a « trop de femmes » dans l'enseignement. Invité d'Europe 1 ce matin, le ministre de l'Education Luc Chatel a mis un terme à une polémique jugée « absurde ».


Invité ce jeudi de la radio Europe 1, le ministre de l’Éducation nationale, Luc Chatel, a souhaité étouffer dans l’œuf une polémique « absurde » selon lui.
En effet, dans son édition du jour, Le Figaro affirmait que « l’entourage du chef de l’État » envisageait d’attirer plus d’hommes vers le métier d’enseignant, celui-ci recensant, à l’heure actuelle, « trop de femmes ». Si l’on en croit le quotidien, le gouvernement souhaiterait tendre vers « davantage d’équilibre » sur ce point.
Un débat sur lequel Luc Chatel n’a pas souhaité s’attarder. Affirmant être « en désaccord total avec ces propos s’ils sont exacts », il a ensuite estimé que « le ministère de l’Éducation a d’autres priorités et sujets de débat que cette question ».
Il a toutefois admis que les équipes pédagogiques du second degré étaient effectivement et majoritairement composées de femmes (80%). Une féminisation de la profession due à « l’évolution de la société. Je crois qu’on peut se réjouir de l’évolution du travail des femmes » a-t-il jugé. Et de conclure « l’enseignement, et c’est quand même un paradoxe, est régulièrement cité comme l’un des métiers qui a précisément réussi sa féminisation, et qui permet à un certain nombre de femmes de travailler en conciliant vie professionnelle et vie familiale. »

Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Rentrée scolaire 2011 : quelles sont les nouveautés ?
La parité progresse, les salaires ne suivent pas !
Enseignement universitaire : les femmes sous-représentées
Luc Chatel veut évaluer les profs comme dans le privé
Éducation : des postes d'enseignants non pourvus à la rentrée 2011