Que faire si votre patron ne vous aime pas ?

Que faire si votre patron ne vous aime pas ?
Que faire si votre patron ne vous aime pas ?

Votre patron remet sans cesse en question vos compétences professionnelles, ne reconnaît jamais vos efforts et vous humilie en public ? En clair, il fait de votre vie un véritable enfer sous prétexte que, vous en êtes persuadé, il ne vous aime pas. Voici 5 conseils qui vous aideront à lui faire face et, pourquoi pas, à renverser la situation…

A lire aussi
Égalité des sexes dans les manuels scolaires : en progrès, mais peut mieux faire
News essentielles
Égalité des sexes dans les manuels scolaires : en...


Remettez-vous en question

Dans le monde du travail, les divergences d’opinion sont inévitables. Querelles internes et incompréhensions sont en effet légion. Toutefois, si vous avez le sentiment que vos rapports avec votre supérieur hiérarchique ou même avec votre patron sont particulièrement problématiques, tendus voire explosifs, cherchez, dans un premier temps, à identifier la source de cette tension. Quel est l’objet du conflit ? Est-ce la qualité de votre travail qui est remise en cause ? S’agit-il d’une incompatibilité d’humeur ou de caractère ? Cette mésentente est-elle le résultat d’une vieille rancœur ? En clair, remettez-vous en question. Demandez-vous très sincèrement quels pourraient être vos torts et tâchez de les corriger. Ce travail sur vous-même pourrait suffire à assainir la situation.


>>  Gestion des conflits en entreprise : 7 conseils pour en venir à bout <<

Ne restez pas seul

Impliqués dans un conflit avec un tiers, certains salariés, par honte ou par pudeur, ont tendance à se replier sur eux-mêmes. Or, dans ces circonstances, la solitude est votre pire ennemie. En effet, parler de votre situation avec d’autres collaborateurs peut vous aider à y voir plus clair. Vous saurez ainsi si vous avez réellement un problème à résoudre ou si celui-ci n’existe que dans votre esprit. Dans ce cadre, vous pouvez, par exemple, vous adresser à votre RH qui, en plus de vous donner des conseils avisés, a la possibilité d’agir si nécessaire. Par ailleurs, dans cette position délicate, les encouragements, le réconfort et la solidarité de vos collègues, mais aussi de votre famille, ne peuvent que vous être bénéfiques. Enfin, si la situation venait à s’envenimer au point que vous soyez contraint de saisir les Prud’hommes, ces mêmes collègues, informés de l’affaire, seront en mesure de témoigner en votre faveur.

Expliquez-vous

Pour améliorer vos relations avec votre supérieur, tentez de rétablir la communication. Même si cela paraît plus compliqué, préférez dans un premier temps une communication informelle. Préférez une fin de journée (voire de semaine), un lieu neutre (cantine, salle de pause, etc.) et expliquez-lui votre ressenti. Incitez-le ainsi à crever l’abcès. Demandez à votre chef ce que vous pourriez améliorer pour que vos échanges deviennent plus cordiaux. Écoutez-le très attentivement sans l’interrompre, reformulez ensuite ses propos pour lui montrer que vous avez bien entendu toutes ses remarques et engagez-vous à faire de votre mieux pour les mettre en pratique. Profitez également de cet échange pour exposer votre point de vue et vos attentes. Vos relations devraient naturellement prendre une tournure plus positive après une telle discussion.
Toutefois, si un échange de ce type s’avère impossible, n’hésitez pas à demander un entretien plus formel en respectant la même logique que si vous discutiez devant la machine à café.

Restez professionnel en toute circonstance

Lors de votre dernière réunion, en présence de tous les collaborateurs de l’entreprise, votre boss vous a, une nouvelle fois, adressé une des ces remarques assassines dont lui seul a le secret ? Gardez votre calme et n’allez surtout pas au conflit frontal : vous tomberiez alors dans le piège de l’infantilisation. Même si, face à tous vos collègues, il vous semble essentiel de prouver que vous avez du répondant, demandez plutôt à le voir seul à seul afin de parler de cette énième humiliation. Cette attitude lui montrera que vous faites preuve de la maturité professionnelle qui lui a visiblement fait défaut.

Voguez vers d’autres horizons

Si malgré tous vos efforts la situation ne s’améliore pas, peut-être votre place n’est-elle pas dans cette entreprise. N’hésitez pas à démarcher d’autres sociétés qui sauront apprécier votre travail et vos compétences à leur juste valeur. Prenez en main votre avenir professionnel en cherchant un nouveau poste.
Un dernier conseil : si vous décidez de démissionner, faites-le avant que la situation ne devienne complètement ingérable. Cela vous permettra de négocier votre départ mais aussi de quitter l’entreprise tout en étant relativement en bons termes avec vos supérieurs.

VOIR AUSSI

Pourquoi et comment améliorer les relations avec ses collègues
Stress au travail : des accords en entreprise peu suivis d'effets
Comment apprivoiser un mauvais boss en 7 leçons
Comment bien s'intégrer dans son nouveau travail ?

À voir
Aussi