Recrutement : quoi de neuf pour la rentrée ?

Recrutement : quoi de neuf pour la rentrée ?
Après une année 2009 morose, le marché de l’emploi semble à nouveau prendre des couleurs. Les sites de recrutement proposent plus d’offres : un bon point pour les chercheurs d’emploi ou ceux qui auraient envie de changer de job. Reste à savoir vers quels secteurs faut-il se diriger et comment mettre toutes les chances de son coté. Entretien avec Sophie Ak, responsable marketing emploi (Cadremploi, Keljob, CadresOnline) chez Adenclassifieds.

Terrafemina : Comment se porte globalement  le marché de l’emploi ?


Sophie Ak : Le marché de l’emploi est en augmentation et la rentrée confirme cette tendance. Nous avons plusieurs indicateurs sur nos sites, notamment le baromètre de l’emploi sur Keljob, qui étudie chaque mois l’évolution des offres d’emploi sur Internet. Après 18 mois de baisse, nous connaissons depuis avril une hausse du nombre d’offres d’emploi. En septembre, le baromètre indique une augmentation globale de 30% du nombre d’offres tous secteurs confondus, par rapport  à septembre 2009. Nous sommes de nouveau dans le positif, mais cela ne nous ramène évidemment pas encore au niveau de 2008.

Terrafemina : Quels sont les secteurs qui recrutent le plus et le moins ?



Sophie Ak : Les secteurs qui vont être les plus porteurs sont ceux qui résistaient le mieux en temps de crise. C’est le cas de l’énergie et des transports, où la reprise est encore plus visible. Par ailleurs, la banque et l’informatique, qui étaient très présents avant la crise et moins pendant, proposent de nouveau un gros volume d’annonces. D’autres secteurs comme les services à la personne (+33% d’offres) et  la restauration continuent aussi à recruter en masse.  Dans l’immobilier  et la distribution nous observons des évolutions positives depuis le mois de juin. En revanche, malgré la bonne tendance générale, certains secteurs demeurent en difficulté, notamment l’agriculture, l’agroalimentaire, la communication, la publicité, les médias et le tourisme. L’environnement quant à lui, poursuit son développement sans qu’il y ait pour autant un nombre élevé d’offres.

Terrafemina : Des profils en particulier sont-ils recherchés ?



Sophie Ak : 8000 ingénieurs partent à la retraite chaque année, il y a donc toujours beaucoup de demandes des entreprises sur ces types de postes. Celles-ci recherchent surtout des ingénieurs ayant des compétences spécifiques (recherche et développement, informatique, systèmes d’information).  Dans  l’ingénierie par exemple, il y a des niches comme  l’aéronautique et le nucléaire qui recrutent sur des volumes très conséquents : les ingénieurs ont donc tout intérêt à se spécialiser.

Cependant, d’autres secteurs offrent aussi des possibilités pour des personnels moins qualifiés, dans la restauration notamment : selon plusieurs classements, Mc Donald serait le premier employeur en 2010. Le nombre d’offres dans les services à domicile est également en croissance permanente.  De plus, ce marché devient plus transparent : les offres d’emploi sont diffusées sur les sites d’emploi, alors qu’avant  les embauches se faisaient beaucoup par bouche à oreille.

Terrafemina : Pour terminer,  quels conseils donneriez-vous aujourd’hui  aux candidats pour réussir leur recherche d’emploi et décrocher un poste ?



Sophie Ak : Nous conseillons aux candidats dans le cadre d’une recherche, de se placer à un maximum de carrefours de rencontres possible avec les recruteurs. Concrètement, cela se traduit par la sélection de plusieurs sites emploi sur lesquels le candidat a repéré des offres intéressantes, en volume suffisant et qui sont  mises à jour très régulièrement.  Puis il s’agit de déposer son CV sur ces sites, de se créer des alertes e-mails et de postuler évidemment aux annonces. C’est la méthode la plus efficace. Il faut aussi savoir que les recruteurs utilisent ces bases de CV. Sur Cadremploi et Keljob, nous avons 10 000 recruteurs qui accèdent aujourd’hui aux CV qui sont déposés.

En recherche active, le candidat doit impérativement répondre aux offres afin de mettre toutes les chances de son côté. En revanche, s’il est en recherche dite passive, par exemple en poste mais ouvert aux opportunités, il doit déposer son CV et penser à le mettre à jour régulièrement. Car les derniers CV actualisés sont les premiers mis en avant auprès des recruteurs, il ne faut pas l’oublier.

VOIR AUSSI :

Quand les recruteurs scrutent la toile

Préparez sérieusement votre entretien

Trouver un job sur Internet