Savoir se vendre dans l'entreprise : les 5 clés du marketing de soi

Savoir se vendre dans l'entreprise : les 5 clés du marketing de soi
Savoir se vendre dans l'entreprise : les 5 clés du marketing de soi
Pour se mettre en valeur professionnellement, rien de tel que d'emprunter au marketing quelques outils et les appliquer à sa propre situation. Voici les 5 clés du marketing de soi.
A lire aussi
Où vendre ses billets de concerts, de spectacles ou de match de foot ?
Mag
Où vendre ses billets de concerts, de spectacles ou de...


Toutes les études le montrent, les femmes sont souvent mal à l’aise avec le marketing de soi :
« je n’aime pas parler de moi », « faire sa promotion c’est de l’arrogance », « mes qualités se voient, je n’ai pas à en parler ». Pourtant, il ne viendrait à l’idée de personne de lancer un produit sur le marché sans en faire la promotion. Dans l’entreprise, nous sommes certes une personne, mais si nous analysons notre « employabilité », notre « valeur marchande » sur le marché de l’emploi, nous sommes aussi dans une certaine mesure assimilable à un produit. Que valons-nous en tant que « produit » ? En quoi nous distinguons-nous des autres « produits » qui nous ressemblent ? Que faisons-nous pour mettre en valeur nos éléments distinctifs ?
Voici une démarche structurée pour démarrer votre marketing de soi :

1. Faites votre « SWOT »

Le SWOT (Strengths, Weaknesses, Opportunities, Threats) est un outil très utilisé en stratégie d’entreprise qui consiste à analyser les forces (compétences, talents, qualités personnelles) et faiblesses (limites de compétences, défauts personnels) d’une organisation ainsi que les opportunités et risques de l’environnement dans lequel elle se trouve. Cet exercice vous permettra de vous construire une vision synthétique de vous-même et de l’environnement professionnel dans lequel vous évoluez.

2. Construisez votre stratégie

Votre stratégie se compose des éléments suivants. Répondre à ces questions ne devrait pas être très difficile.
- Comment maintenir ou développer vos forces ?
- Comment réduire l’effet négatif de vos faiblesses ?
- Comment saisir les opportunités que vous avez identifiées ?
- Comment limiter les conséquences négatives des éventuelles menaces que vous avez identifiées ?

3. Élaborez votre communication

Une fois votre stratégie établie, reste à construire les messages qui vont vous permettre de la mettre en œuvre. Identifiez les personnes qu’il vous faut convaincre et construisez une proposition de valeur pour chacune de ces personnes.
Votre proposition de valeur doit comporter au moins 3 éléments clés :
- Une accroche : donnez envie à votre interlocuteur de vous écouter. Logiquement, il est préférable de partir des besoins de l’interlocuteur : « j’ai entendu que vous cherchiez à développer le sens commercial de votre équipe,… »
- Une proposition : en quoi pouvez-vous être utile à votre interlocuteur. « Il se trouve que j’ai développé une approche tout à fait originale dans ce domaine,… »
- Des preuves : des faits tangibles qui vous rendent crédible. « Je l’ai mise en pratique dans mon service actuel et les ventes ont progressé de 20% »

4. Benchmarkez-vous

Comparez-vous aux autres, soyez vigilants sur les évolutions de votre marché, de votre domaine de compétence, de votre secteur d’activité. Observez ceux qui réussissent et demandez-leur comment ils ont fait. Interrogez vos collègues sur l’image qu’ils ont de vous, écoutez les retours qui vous sont faits et profitez-en pour vous améliorer.

5. Développez votre réseau

Être compétent, fiable et efficace sont des qualités nécessaires pour réussir, mais si vous n’êtes connu de personne, votre valeur professionnelle est comparable à celle d’une jolie maison mal située. Multipliez les occasions d’élargir votre réseau. Plus il y aura de personnes qui savent qui vous êtes et ce que vous valez, plus vous avez de chances de progresser dans votre entreprise ou ailleurs.

Crédit photo : Comstock

VOIR AUSSI

Chômage, trou dans le CV, accident de parcours : comment en parler en entretien
Entretien d'embauche : bien répondre à "Quels sont vos qualités et vos défauts"
Les bonnes réponses aux questions pièges en entretien d'embauche
Entretien d’embauche : 8 conseils pour adopter la bonne attitude face à un employeur