Quels sont vos défauts ? Les meilleures réponses à donner en entretien

Si l'on préférera parler de ses qualités en entretien d'embauche, il faudra pourtant inévitablement passer par la case « défauts ». Une faiblesse, une imperfection ou un inconvénient qu'il faut choisir avec soin. 3 conseils pour les rendre présentables.
A lire aussi
Voici la meilleure manière de répondre à "quels sont vos qualités et défauts"
News essentielles
Voici la meilleure manière de répondre à "quels sont vos...


1. Choisissez des défauts bourrés de qualités. Sur son blog, Noé, consultant RH liste ainsi les meilleurs défauts à utiliser en entretien d’embauche. Être ambitieux, audacieux, pointilleux, prudent, extraverti, hyperactif, carriériste, obstiné, spontané ou encore introverti passerait presque (et l’est d’ailleurs parfois) pour une qualité. Mais attention à la façon dont vous le présentez. Dites vos faiblesses sans utiliser de superlatifs : préférez ainsi l’utilisation du terme « spontané » à celui de « trop franche », par exemple. Par ailleurs, évitez les défauts trop bateaux (plutôt que perfectionniste, dites que vous êtes pointilleux). A bannir, enfin, les imperfections trop extrêmes : ne dites jamais que vous êtes agressif, prétentieux ou étourdi...

2. Faites parler les autres pour vous. Comme lorsqu’il s’agit des qualités, Yves Maire de Clermont-Tonnerre, auteur de Réussir votre entretien de recrutement, conseille de faire parler les autres. En prenant toujours soin de ne pas être contre-productif (non, vous n’êtes pas prétentieux), donnez du crédit à ceux avec qui vous travaillez (c’est une qualité !) en disant : « mes collègues pensent que… je suppose qu’ils ont raison… C’est un point sur lequel je peux m’améliorer ». Mais ne concluez pas sans avoir prouvé que vous étiez capable de dépasser vos défauts : donnez un exemple, racontez, et si possible concluez, là aussi, en montrant que votre travers est aussi une qualité…

>> Entretien d'embauche : bien répondre à "Quels sont vos qualités et vos défauts"<<

3. Adapter votre défaut à votre activité. S’il n’est donc évidemment pas questions de botter en touche, lorsque l’on vous pose cette question – être conscient de ses défauts est une qualité -, tous les secteurs n’entendent pas vos faiblesses de la même manière. Certains défauts cités comme « bourrés » de qualité plus haut pourraient s’avérer être très dommageable en fonction du poste recherché. S’il faut donc se trouver un vrai défaut, choisissez aussi celui qui n’aura pas de conséquence sur la tâche à effectuer. Ainsi, un comptable pourra ne pas être à l’aise à l’oral, quand ce défaut sera plus compliqué à envisager pour un commercial…. Enfin, se poser la question de la compatibilité entre ses défauts et le poste recherché, dans le cas d’une reconversion ou d’une évolution de carrière est une réelle source de réponse…

VOIR AUSSI

Les bonnes réponses aux questions pièges en entretien d'embauche
Top 5 des questions à ne jamais poser en entretien d'embauche
Entretien d'embauche : les 5 attitudes qui vous trahissent
Dix choses à ne pas mettre dans votre CV