Candidature par e-mail : 5 conseils pour relancer un recruteur

2 photos
Lancer le diaporama
Relancer une candidature adressée par e-mail n'est pas toujours aisé. Combien de temps attendre avant de recontacter le recruteur et surtout, comment lui prouver sa motivation sans passer pour un enquiquineur ? Voici 5 conseils pour une relance par e-mail réussie.
A lire aussi
3 conseils pour gérer ses e-mails à son retour de vacances
Mag
3 conseils pour gérer ses e-mails à son retour de vacances


Voilà une semaine que vous avez répondu à une annonce parue sur Internet et que vous avez adressé votre CV et votre lettre de motivation à l'adresse e-mail qui était indiquée. Pourtant, vous n'avez toujours pas eu de retour de la part du recruteur. Faut-il pour autant le relancer ou bien attendre que ce dernier vous contacte ? S'il n'existe pas de règles claires et définies concernant la relance par téléphone, quelques préceptes de bon sens et de courtoisie sont à appliquer pour réussir sa relance par e-mail.

>>
Recrutement : comment relancer une candidature ? <<

Préférez l'e-mail au téléphone

Pourquoi privilégier la relance par e-mail plutôt que celle par téléphone ? Pour plusieurs raisons. D'abord, parce qu'une candidature adressée par e-mail n'équivaut pas à un entretien de visu avec le recruteur : mieux vaut, puisqu'il s'agit d'un premier contact, lui adresser une relance écrite plutôt que de tenter de le joindre par téléphone.

Il faut aussi avoir conscience que le recruteur ne sera pas forcément à même de vous parler longuement si vous le contactez par téléphone. Il se peut également que vous le contactiez à un moment peu opportun : pendant une réunion, un entretien… Votre appel pourrait alors être perçu comme intrusif.

Enfin, relancer sa candidature par e-mail a un avantage certain par rapport à celle faite par téléphone : elle permet au candidat de poser à plat ses arguments et de pouvoir, avant l'envoi du courriel, de se relire pour être le plus convaincant possible.

>>
Comment rédiger l'e-mail accompagnant le CV ? <<

Attendez quelques jours avant de relancer le recruteur

Relancer le recruteur moins de 24 heures après lui avoir adressé votre candidature est vivement déconseillé, à moins que vous ne souhaitiez passer pour un candidat insistant, voire carrément exaspérant. Quel délai, dans ce cas, respecter pour ne passer ni pour un casse-pieds, ni pour un candidat peu motivé ? Selon une enquête internationale menée par le groupe Office Team auprès de DRH de neuf pays et citée par L'Express, mieux vaut relancer le recruteur entre deux et cinq jours après l'envoi de son CV. Il ne faut pas non plus attendre trop longtemps avant de se manifester : 84% des directeurs des ressources humaines interrogés recommandent d'agir dans les dix jours après l'envoi de sa candidature.

>> Candidature spontanée : comment écrire une lettre de motivation efficace ? <<

N'oubliez pas de rappeler les références du poste dans votre e-mail

C'est une évidence, et pourtant, beaucoup de candidats qui relancent leur candidature par e-mail oublient de rappeler les références du poste pour lequel ils postulent.

Pourtant, pour qu'une candidature par e-mail soit réussie, elle doit contenir plusieurs éléments indispensables. Avant d'envoyer votre e-mail de relance, veillez bien à mentionner la référence de l'annonce (si possible dans l'objet du mail) et la date à laquelle vous avez adressé votre candidature. Même si vous coordonnées - et notamment votre numéro de téléphone - figurent sur le CV que vous avez adressé en pièce jointe, les rappeler dans le corps du mail ou dans votre signature est aussi une bonne idée.

Réitérez votre motivation

Se contenter de demander au recruteur dans son e-mail de relance s'il a bien reçu votre candidature ne suffit pas : il faut lui prouver que vous êtes un candidat motivé en réitérant votre candidature. Nul besoin de faire une redite de votre lettre de motivation : quelques lignes dans lesquelles vous soulignez que le poste vous intéresse toujours et correspond à vos attentes professionnelles et à vos compétences suffiront.

Une fois votre e-mail de relance envoyé au recruteur, patientez. Là encore, rappeler l'entreprise ou recontacter le recruteur par e-mail pour savoir s'il a pris connaissance de votre candidature risque de vous cataloguer dans la catégorie des candidats lourds, et donc à ne pas rappeler.

N'oubliez pas les formules de politesse

Enfin, dernier conseil : relisez-vous ! Traquez chaque coquille et autre faute d'orthographe pour que votre e-mail de relance soit impeccable. N'oubliez pas les traditionnelles formules de politesse, en début et en fin d'e-mail. Vous pouvez également, par une formule bien tournée, rappeler une dernière fois votre motivation au recruteur en lui signifiant votre disponibilité pour un éventuel entretien.

Exemple : « Je vous remercie de l'attention que vous voudrez bien porter à ma candidature, et reste à votre disposition pour tout entretien à votre convenance, … »

« Restant à votre disposition pour un entretien au cours duquel je pourrais vous exposer plus amplement mon expérience et mes motivations, … »

>> Quelles formules de politesse utiliser dans une lettre de motivation ? <<