10 (très) bonnes raisons d’embaucher une mère de famille

10 (très) bonnes raisons d’embaucher une mère de famille
10 (très) bonnes raisons d’embaucher une mère de famille
On le sait, nombre d’employeurs rechignent à embaucher des femmes (si si), plus encore si elles ont eu l’outrecuidance d’avoir des enfants. Et pourtant… A compétences égales, la formation express en management, gestion administrative et administration de planning qu’a suivie la mère de famille en fait un élément dont une entreprise ne saurait se passer. Vous en doutez ? Voici 10 très bonnes raisons d’embaucher une môman.
A lire aussi
Ce Père Noël est allongé par terre pour une très bonne raison
News essentielles
Ce Père Noël est allongé par terre pour une très bonne...

1. La mère de famille est THE manager

« Toi, range ta chambre, toi, sors de ton bain, enfile-moi ce pyjama, boucle ton cartable et viens manger. Le père là, oh, j’aurais besoin que tu me gères la réu bolognaise pendant que je remplis les papiers pour la Caf… » Eh oui, la mère de famille est un véritable manager domestique. Tour à tour autoritaire, douce, directive et à l’écoute, elle sait mener d’une main de fer dans un gant de caoutchouc sa petite famille. Une compétence acquise sur le tas qu’elle saura appliquer avec naturel en milieu hostile. Euh… professionnel.

Source : memeatwork


2. La mère de famille est endurante

N’oubliez jamais que la mère a fait pire qu’un stage de survie. Pendant trois mois (bien plus selon les cas), elle a appris à ne dormir que deux heures par nuits à coups de dizaines de minutes entrecoupées de hurlements de hyènes. Lorsqu’elle a eu plusieurs employés, euh enfants, ces nuits ont été suivies de parcours du combattant qui l’ont menée de l’école au cabinet du pédiatre, puis au bureau, au supermarché et à nouveau à l’école avant de reprendre ses quarts de nuit. Depuis cette période, aucune surcharge de travail ne saurait faire peur à cette survivante.

Source : wifflegif


3. La mère de famille est patiente

« Maman, pourquoi t’as des grosses fesses ? Maman, pourquoi t’as des grosses fesses ? MAMAN, POURQUOI T’AS DES GROSSES FESSES ? ». Avec calme, la mère de famille sait gérer les situations de stress. Elle sait respirer, serrer les poings, prendre sur elle puis expliquer à son interlocuteur qu’elle lui répondra à un horaire qu’ils auront calé ensemble. La mère de famille est un maître zen. Du moins s’y applique-t-elle.

Source : memeatwork


4. La mère de famille est plus sédentaire

A moins d’être richissime et d’avoir un budget baby-sitter illimité, la mère de famille est assignée à résidence de nombreux soirs de la semaine. Résultat, la mère de famille a moins de chances de débarquer au boulot directement après son after, le rimmel baveux et les neurones anesthésiés par des litrons de boissons dont l’abus est dangereux pour la santé. Souvent, elle se rattrape le week-end mais ça ne regarde pas son employeur.

Source : lavieencolocation


5. La mère de famille ne dragouille pas dans les couloirs

Qu’on se le dise, la mère de famille est droite comme la justice ! Résultat, jamais au grand jamais elle ne se laissera aller à badiner en cafétéria, dragouiller en pause-clope ou flirtouiller sur messagerie instantanée. Ce qui lui ferait perdre un temps considérable en terme de rendement comme cela peut arriver à ses collègues en quête de l’âme sœur en open-space. La mère de famille, cet être entièrement dédié à son travail. Bha quoi ?

Source : memeatwork


6. La mère de famille est organisée

PQ, couches, lait, rendez-vous orthophoniste, réserver baby-sitter, préparer réunion, rappeler école… La mère de famille – contrainte et forcée – passe ses journée à lister, caler des rendez-vous, gérer les plannings de deux à six personnes, le budget de ces mêmes individus dépendants et l’événementiel de son couple avec dextérité (la vie de petits êtres et son équilibre en dépendent). Caler son agenda professionnel sera pour elle un jeu d’enfants…

Source : unemployeeofthemonth


7. La mère de famille sait désamorcer les conflits

« Pourquoi tu tapes ton frère ? Non, non, toi tu vas dans ta chambre et toi tu viens me voir on va parler… » Dix minutes plus tard, alors que les frangins rient aux éclats et manigancent pour rester dans le bordel de leur chambre sans s’attirer l’ire de leur mère, celle-ci soupire d’aise. Une fois encore, elle a su gérer les egos et les susceptibilités avec tact. En entreprise, cette qualité rare nourrie d’une expérience de situations parfois jugées inextricables vous sera des plus indispensables.

Source : giffrançais


8. La mère de famille est douce

Si si… Alors que certains collaborateurs pêchent par une autorité mal placée, laquelle place leurs équipes dans un sentiment de tyrannie professionnelle, la mère de famille a appris depuis bien longtemps à gérer les egos et les susceptibilités. On met au coin, on s’explique sereinement puis on fait un gros câlin.

Source : lavieencolocation


9. La mère de famille sait s'adapter à toutes les situations

Il est 8 heures, la nounou est malade, le grand pas encore à l'école, le petit pas changé et subitement homeless. Quant à la mère de famille, si un miracle ne se produit pas, elle va être en retard à sa grosse réunion de 10 heures. Sans paniquer, elle analysera la situation à la vitesse de l'éclair. Grand : manteau, cartable, devant la porte. Petit : turbulette, porte-bébé. Téléphone maman, nounou, baby-sitter, halte-garderie. En quelques minutes, elle sortira victorieuse de cette situation critique qui en aurait fait craquer plus d'un. Autant vous dire que ça n'est pas un problème de branchement d'ordinateur ou de salle de réunion occupée qui la déstabilisera. Elle en a vu d'autres.

Source : memeatwork


10. La mère de famille est fun

La vie domestique de la mère de famille est parfois tellement ardue que le simple fait de regagner son bureau le lundi matin a des airs de boum adolescente. Ouah, un client beau gosse dans les couloirs, youpi, des saucisses à la cantine, DINGUE, des dragibus dans mon service… Mais DITES-MOI PAS qu’il y a une soirée d’entreprise vendredi prochain ! YEAAAAAH ! Pathétique aux yeux des blasés certes, mais contagieuse dans sa bonne humeur. La mère de famille, cette ambianceuse des claviers…

Source : pandawhale

Recruteurs, recruteuses, vous savez maintenant ce qu'il vous reste à faire...

>> Lire aussi : 8 trucs qu'on ferait au boulot si on était un enfant <<