Top 5 des métiers les plus fous au monde

Top 5 des métiers les plus fous au monde
Top 5 des métiers les plus fous au monde
Community Manager, Webmaster, Biostatisticien… Si pour vous ces noms de métiers résonnent comme du chinois, vous n’avez encore rien vu. Car des métiers nettement plus exotiques (et souvent drôles) existent dans d’autres pays. A côté, le métier de votre neveu qui est cogniticien passerait presque pour un classique.
A lire aussi
Le top 50 des patrons les plus aimés au monde : une seule femme au classement
femmes
Le top 50 des patrons les plus aimés au monde : une seule...

Vous trouvez votre métier un peu barbant et beaucoup trop classique ? Ou au contraire, vous ne comprenez rien à ces nouveaux métiers dont tout le monde parle et qui envahissent votre famille ? Et bien sachez que dans certains pays du monde existent des emplois encore plus surprenants, parfois même totalement incroyables. Terrafemina vous propose d’en découvrir cinq. Attention, ces métiers sont uniques au monde et n’existent que dans un seul pays.

Baby-sitter d'autruche en Afrique

Vous avez toujours rêvé de posséder un chien, mais vous n’avez pas la place ? Pourquoi ne pas tenter de devenir baby-sitter pour autruches ? Un métier moins reposant qu’il n’y parait puisque l’autruche est un animal TRES dynamique, et souvent agressif. Ainsi, les bébés autruches passent de longues heures à se battre.

Le deal ? Passer vos journées dans un champ en Afrique du Sud à tenter de canaliser et de sociabiliser avec des bébés autruches. Exotiques, mais pas sans risque. Le but étant d’empêcher que les animaux ne se blessent entre eux. Phobiques des animaux, mieux vaut passer votre tour.

Pousseur dans le métro (Japon)

Marre de chez marre de l’attente interminable pour monter dans un métro bondé en rentrant du boulot ? Et bien sachez que le métro parisien est un jeu d’enfant à côté de celui de Tokyo. Tant et si bien que des pousseurs sont recrutés dans le métro afin de tasser les gens dans les wagons et de diminuer l’attente sur les quais.

Le deal ? Muni de vos gants blancs (indispensable pour être reconnu et ne pas provoquer la colère des usagers), votre tâche consiste à pousser et tasser les gens dans les wagons du métro afin de faire de la place sur le quai et de limiter l’attente. Sans doute pas le plus beau métier au monde.

Accompagnatrice de sieste (Japon)

Les japonais ont décidément beaucoup d’imagination. Afin d’avoir un peu de réconfort, les célibataires peuvent louer les services d’une accompagnatrice de sieste. Attention, il s’agit ici uniquement de dormir, rien de plus.

Le deal ? Dormir à côté d’un célibataire le temps d’une sieste d’une petite heure. Une bonne façon d’être payé à dormir.

Dissimulateur de plaque d'immatriculation (Iran)

Payer les péages est loin d'être un plaisir, alors certains profitent de l'occasion pour s'enrichir, et rendre service au passage ! Comment ? Tout simplement en cachant votre plaque d'immatriculation des caméras ! Un service pratique, mais évidemment totalement illégal. D’autant que le péage urbain mis en place à Téhéran a pour but de limiter les embouteillages.

Le deal ? Uniquement à l'aide de votre corps, il faudra courir derrière les voitures quand elles arrivent dans une zone filmée et donc surveillée, cela afin de dissimuler certains numéros ou certaines lettres de la plaque d'immatriculation. Ainsi, le risque d'amende devient inexistant. Pas forcément un métier de tout repos par contre.

Electrocuteur (Mexique)

Certaines personnes aiment visiblement être ivre, ou plutôt les sensations que cela procure. Mais parfois, il faut tout de même savoir se montrer raisonnable et refuser ce dernier verre qui nous fait pourtant envie. Pour pallier à cet épineux problème, les mexicains ont une solution radicale : s’électrocuter. Oui, oui.

Le deal ? Posté à la sortie d’un bar, vous proposerez aux clients qui veulent encore un peu d'adrénaline de leur donner un petit coup de jus. Cela pour prolonger l'impression d'être ivre, sans avoir à boire plus que de raison. Original.

Source : Atlantico