Vernis semi-permanent : comment l'enlever sans abîmer ses ongles ?

Vernis semi-permanent : comment l'enlever sans abîmer ses ongles ?
Le vernis semi-permanent c'est le rêve. Ce qui l'est moins c'est d'essayer de l'enlever. Terrafemina vous livre une recette miracle qui ne ruine pas les ongles.


Après deux semaines de douce insouciance passées à vous extasier devant des ongles impeccablement vernis et apparemment indestructibles, il est temps de passer aux choses désagréables. Vous ne pouvez plus vous voiler la face, vos ongles ont repoussé, une lunule blanche s’élargit de jour en jour à leur base : il vous faut enlever ce vernis.

Ni une ni deux vous sautez sur votre clavier et formulez innocemment la requête suivante : « enlever vernis semi-permanent ». Seul « un dissolvant avec acétone » est nécessaire, avait prévenu l’esthéticienne de l’institut Carlotta lors de la pose. Quelques informations complémentaires seraient les bienvenues.

Choc : les photos de celles qui ont « enlevé leur vernis » relèvent du film d’horreur et les témoignages font froid dans le dos. Sur les blogs, on ne parle que d’« ongles ruinés », « dédoublés » et même « troués » et « douloureux » suite à des bains dans des solutions capables d’effacer un graffiti sur une rame de métro. Les filles évoquent des séances de « grattage », de « ponçage » et même d’« arrachage » avant d’avouer qu’elles ont mis « six mois à récupérer leurs ongles », le temps qu’ils repoussent intégralement donc. Effectivement, c’est cher payé pour 15 jours de manucure impeccable.

Si l’idée de gratter un vernis avec un bâton à cuticules vous donne des sueurs froides, si la technique dite « de la papillote » (en bref, envelopper chacun de ses doigts dans un morceau de coton imbibé de dissolvant puis de papier aluminium) insulte votre sens de l’esthétique, voici une technique qui permet d’enlever un vernis semi-permanent sans abîmer ses ongles. Vous n’aurez besoin que d’un dissolvant avec acétone et d’un gant gommant.


enlever un vernis semi-permanent

Mode opératoire

- faire tremper une dizaine de minutes chaque doigt dans un bain de dissolvant avec acétone
- enfiler le gant gommant imbibé (les doigts seulement) de dissolvant
- gommer doucement l’ongle baigné dans l’acétone
- le baigner une minute de plus au besoin
- gommer de nouveau

Vos griffes n’en sortiront ni réduites à l’épaisseur d’une feuille de papier sulfurisé, ni dédoublées, ni jaunies, ni trouées. Avis aux amatrices.

Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

One Lac : on a testé le vernis semi-permanent
Sticker liner, nail patch, lips sticker : faut-il passer au maquillage autocollant ?
Week-end de dernière minute : sélection de nos spa chouchou en France
Tendances chaussures été 2013 : trouvez sandale à votre pied

L’INFO DES MEMBRES

Le vernis doux comme du velours signé Ciaté
Tendance maquillage automne 2012 : le kaki et le doré à l’honneur

comments powered by Disqus