Journée du sommeil : les Français, mauvais dormeurs

Journée du sommeil : les Français, mauvais dormeurs
Journée du sommeil : les Français, mauvais dormeurs
À l'occasion de la douzième Journée du sommeil, une étude réalisée par l'Institut national du sommeil et de la vigilance (InSV) montre que nous ne dormons pas assez, 1h30 de moins qu'il y a 50 ans.
A lire aussi
Journée de l'Europe : 70% des Français veulent garder l'euro
union europeenne
Journée de l'Europe : 70% des Français veulent garder...


« Tous fatigué » : cela pourrait être le slogan de la douzième Journée du sommeil. L’Institut national du sommeil et de la vigilance (InSV) et la Mutuelle générale de l’Éducation nationale (MGEN) dévoilent une étude qui en dit long sur notre rapport à l’oreiller. Et le constat est sans appel : nous dormons de moins en moins. Si la durée de sommeil moyenne se stabilise autour de 7h05 en semaine et 8h11 le weekend, ce n’est pas assez. Il y a 50 ans, nous dormions 1h30 de plus. Autre résultat de l’étude : les jeunes adultes, eux, passent encore moins de temps dans leur lit : 5h40 en moyenne.

La sieste au bureau pour récupérer
L’explication se trouve du côté d’internet et des réseaux sociaux. On surfe sur le web le soir au lieu de récupérer en dormant. Il est du reste prouvé que l’exposition avant le coucher à des écrans d’ordinateur entraîne des troubles du sommeil. Les experts définissent la privation de sommeil lorsqu’on dort moins de 6 heures par 24 heures. Et force est de constater que de nombreux Français s’en approchent. Les conséquences, on les connaît : fatigue, irritabilité. À plus long terme, des études ont montré que le manque de sommeil entraînerait de la fatigue musculaire, des troubles immunitaires, une prise de poids, mais aussi de la dépression. C’est aussi la vie professionnelle qui fait les frais de ces nuits trop courtes. Selon une précédente étude de l’InSV, près de 19 % des Français somnolent sur leur lieu de travail. Rares sont les entreprises qui disposent de salles de repos adaptées.

1 Français sur 3 souffre de troubles du sommeil

L’étude de L’Institut national du sommeil et de la vigilance (InSV) se penche également sur les troubles du sommeil. 1 Français sur 3 (34%) souffre de troubles du sommeil. Plus inquiétant, ces troubles se manifestent en moyenne au moins trois nuits par semaine. Ils concernent plus majoritairement les femmes que les hommes (39% des réponses contre 29%) et augmentent avec l’âge (44% des personnes de plus de 75 ans).  

Télécharger les résultats de l'enquête

L’étude a été réalisée en janvier par Opinion Way auprès de 1 010 personnes représentatives de la population française.


(Source : Le Parisien)
Crédit photo : Digital Vision

La Journée Nationale du Sommeil

VOIR AUSSI

Sommeil : toutes les astuces pour bien dormir
Sommeil : un Français sur cinq est touché par la somnolence
Sommeil : des inégalités hommes-femmes
Journée du sommeil : les femmes plus touchées par la somnolence

À voir
Aussi