Le diabète, facteur de discrimination à l'embauche ?

Le diabète, facteur de discrimination à l'embauche ?
Le diabète, facteur de discrimination à l'embauche ?
Un diabétique aurait quatre fois plus de risque d'être exclu du monde professionnel, d'être victime de discrimination, de précarisation et de souffrance au travail, selon l'Association Française des Diabétiques (AFD) qui dénonce cette situation dans son Livre Blanc « Diabète et travail » dévoilé à l'occasion de la Journée mondiale du Diabète, ce mercredi.
A lire aussi
"Discriminé" face à une femme, il touchera 300 000 euros
News essentielles
"Discriminé" face à une femme, il touchera 300 000 euros


Alors que trois millions de Français souffrent de cette maladie, le Livre Blanc « Diabète et travail », dévoilé à l’occasion de la Journée mondiale qui lui est consacrée ce mercredi, révèle les difficultés des diabétiques à trouver un emploi. L’Association Française des Diabétiques (AFD) dénonce en particulier une législation encore « obsolète » et propose des dispositions pour mettre un terme aux discriminations et aux freins à l’insertion sociale et professionnelle.

En effet, un diabétique aurait quatre fois plus de risque d’être exclue du monde du travail. Et un sur cinq serait laissé aux portes du marché de l'emploi avec pour motifs les contraintes du traitement, les risques d'hypoglycémie et de malaise. Or avec les progrès médicaux, et une bonne auto-surveillance, le diabète est aujourd’hui compatible avec la plupart des métiers. Et si un employeur n’a pas le droit d’invoquer l’état de santé comme motif de refus à l’embauche, selon la Halde, il serait pourtant le deuxième motif de sa saisine (18,6%), juste après l’origine ethnique.

VOIR AUSSI

Le diabète chez l’enfant, un mal qui gagne du terrain
Diabète : près de 3 millions de malades en France
Santé : 5 millions de Français seront diabétiques dans 10 ans

À voir
Aussi