Dyslexie : la musique efficace en complément de la rééducation ?

Dyslexie : la musique efficace en complément de la rééducation ?
Dyslexie : la musique efficace en complément de la rééducation ?
L'apprentissage de la musique aide à traiter la dyslexie, selon de récentes recherches en neurobiologie et des données d'imagerie. En effet, la mélodie agit sur les mêmes circuits que ceux manquant aux dyslexiques. L'idéal serait de l'utiliser en complément de la rééducation, en apprenant à l'enfant à jouer d'un instrument.
A lire aussi
3 conseils pour rédiger un message d’absence du bureau efficace
Mag
3 conseils pour rédiger un message d’absence du bureau...


Apprendre à jouer d’un instrument de musique au cours de la rééducation peut avoir un effet thérapeutique sur plusieurs troubles dont souffrent les enfants dyslexiques, selon de récentes recherches en neurobiologie. Grâce à cette technique, une grande partie des enfants malades seront mieux pris en charge.

Des données d'imagerie révèlent que le fait d'assimiler et de pratiquer la musique permet d’agir sur les mêmes circuits que ceux qui font défaut aux dyslexiques. Le Pr Michel Habib (CHU Marseille) explique au Figaro Santé : « Une note est écoutée, lue sur une portée, intégrée dans une phrase dans toutes ses dimensions (hauteur, timbre, rythme…), repérée sur un clavier grâce aux touches blanches et noires et enfin, jouée. C'est bien cette simultanéité de l'arrivée dans le cerveau d'informations de sources différentes qui renforce les connexions et contribue à une amélioration. »

La dyslexie est un Trouble Spécifique du Langage (TSL). Un enfant dyslexique connaît des difficultés dans son apprentissage de la lecture et a du mal à identifier les lettres, les syllabes ou les mots. Il connaît souvent des difficultés orthographiques. Cette maladie touche des enfants intelligents, normalement scolarisés, qui n'ont pas d'antécédent de troubles psychologiques. La dyslexie est généralement détectée en CE1.

La dyslexie est définie comme faisant partie des Troubles Spécifiques du développement du Langage (TSL) et se définit généralement comme "une difficulté durable dans l'apprentissage de la lecture et d'acquisition de son automatisme, chez des enfants intelligents, normalement scolarisés, indemnes de troubles psychologiques préexisants".

La dyslexie est définie comme faisant partie des Troubles Spécifiques du développement du Langage (TSL) et se définit généralement comme "une difficulté durable dans l'apprentissage de la lecture et d'acquisition de son automatisme, chez des enfants intelligents, normalement scolarisés, indemnes de troubles psychologiques préexisants".

La dyslexie est définie comme faisant partie des Troubles Spécifiques du développement du Langage (TSL) et se définit généralement comme "une difficulté durable dans l'apprentissage de la lecture et d'acquisition de son automatisme, chez des enfants intelligents, normalement scolarisés, indemnes de troubles psychologiques préexisants".

La dyslexie est définie comme faisant partie des Troubles Spécifiques du développement du Langage (TSL) et se définit généralement comme "une difficulté durable dans l'apprentissage de la lecture et d'acquisition de son automatisme, chez des enfants intelligents, normalement scolarisés, indemnes de troubles psychologiques préexisants".


Elodie Cohen Solal

VOIR AUSSI

Dyslexie : une anomalie dans le cortex auditif en cause
Dyslexie : espacer les lettres faciliterait la lecture
L’imagerie du cerveau, nouvel espoir pour la dyslexie