Le fromage, finalement bon pour la santé ?

Le fromage, finalement bon pour la santé ?
Le fromage, finalement bon pour la santé ?
Trop gras ? Pas assez intéressant nutritivement ? Longtemps ennemi juré des régimes et des nutritionnistes, le fromage ne serait finalement pas si mauvais pour la santé, selon de récentes études. Au contraire, il permet de prévenir le diabète et les caries et de protéger le cœur. Le tout est de savoir le consommer avec modération.
A lire aussi
Les femmes ayant un chien auraient des bébés en meilleure santé
News essentielles
Les femmes ayant un chien auraient des bébés en meilleure...

Quand vient l’hiver, une fondue au Mont d’or ou un bon aligot font plus envie qu’une salade composée ou qu’une assiette de crudités. Pas de raison de résister à vos envies de fromage au nom de votre santé ! S’il est clair que le reblochon ne sera (malheureusement) jamais un allié minceur, certains fromages peuvent en revanche prendre soin de votre santé. De quoi déculpabiliser : en plus d’être excellents pour les os, teneur en calcium oblige, ils aideraient à éviter le diabète et les caries... Et ne seraient pas si nocifs que ça pour le cœur.

>> Calendrier des fromages de saison <<

Se priver de produits laitiers gras : une mauvaise idée

La dernière étude en date sur les bienfaits du fromage a été publiée dans le British Medical Journal. Elle porte sur les graisses saturées du beurre et des fromages : ces graisses n’auraient en fait qu’un faible impact sur les maladies cardiovasculaires. «  Paradoxalement, en cessant de consommer du beurre et du fromage, nous avons pris des risques cardiovasculaires car les produits laitiers riches en graisses saturées sont également riches en vitamine A, en vitamine D, en calcium et en phosphore, dont notre corps a besoin pour bien fonctionner », explique le Dr Aseem Malhotra, cardiologue londonien en charge de l’étude. Plus de raison de bannir le fromage d'une alimentation saine, donc.

Du fromage contre le diabète

L’année dernière, une étude britannique suggérait que les mangeurs de fromages étaient moins sujets au diabète de type 2 que les autres. Les médecins de l’université d’Oxford et de l’Imperial College de Londres ont comparé les régimes de volontaires diabétiques ou non issus de plusieurs pays européens. Résultat, les consommateurs de fromages abaissent leur risque de 12% par rapport aux autres. Attention cependant : hors de question de s’empiffrer de fromage sous prétexte qu’une étape du processus de fermentation aurait un quelconque effet protecteur. Il est recommandé de ne manger qu’une petite portion de fromage, de préférence à pâte molle, dans le cadre d’un régime équilibré.

>> Diabète : comment mieux vivre avec la maladie ? <<

Chez les enfants et les ados, le fromage évite les caries

Cette fois, l'étude est indienne et porte sur l'influence du fromage sur la santé bucco-dentaire. En mangeant une portion de fromage, les enfants et ados diminuent le risque d'avoir des caries, le fromage permettant de diminuer l'acidité de la bouche. Plus le pH est faible (inférieur à 7), plus la formation des caries est favorisée.