Cancer du col de l'utérus : doute sur l'efficacité du Gardasil

Par Marie-Laure Makouke
Publié le 24 octobre 2011

Cancer du col de l'utérus : doute sur l'efficacité du Gardasil

Cancer du col de l'utérus : doute sur l'efficacité du Gardasil

© Goodshoot
Partages
Suivez l'actualité de terrafemina.com sur Facebook
Le Gardasil, un vaccin visant à prévenir certains cancers du col de l'utérus chez les adolescentes, fait encore parler de lui. Son efficacité est remise en cause par les professionnels de santé, tandis que les adolescentes et leur mère craignent ses effets secondaires graves.


Indiqué chez les adolescentes dans la prévention de certains cancers du col de l’utérus, le Gardasil est encore loin de faire l’unanimité. En effet, malgré la grande campagne de vaccination et de communication dont bénéficie ce traitement, médecins et patientes mettent en doute son efficacité et craignent ses éventuels effets secondaires.
Pourtant, le vaccin du laboratoire Sanofi Pasteur MSD promet de prémunir contre certains papillomavirus humains (HPV) se transmettant par voie sexuelle. « Grâce au Gardasil, les souches virales des HPV, responsables de 70 % de ces cancers, seraient éliminées, avec un taux de réussite de près de 100 % », indique le site Internet du Point. Mais pour le docteur Jean-Pierre Spinosa, il est légitime de s’interroger sur l’efficacité globale du vaccin. « Le nombre de lésions cancéreuses observées in fine sur le col de l’utérus a-t-il diminué de 70 % après vaccination ? », interroge-t-il. La réponse est non, selon le gynécologue. Et d’ajouter : « l’efficacité n’est donc pas prouvée ».

Surveillance renforcée de l’Afssaps

En outre, alors que chez Sanofi Pasteur, on estime que le Gardasil est bien toléré (78 millions de doses ont déjà été vendues dans le monde) plusieurs liens entre des troubles dont souffriraient des jeunes filles vaccinées (maux de tête violents, douleurs au ventre insoutenables, crises de paralysie imprévisibles ou encéphalomyélites) et le traitement auraient été établis. L'Agence française de sécurité sanitaire et des produits de santé (Afssaps) a d’ailleurs dénombré 351 victimes en 2011 et établit un taux d'effets indésirables graves de 8,1 cas pour 100 000 vaccinations. Or, en 2010, le taux d'incidence du cancer du col de l'utérus est de 6,4 pour 100 000 femmes.
Pour une femme, le risque serait donc plus grand de souffrir d'effets secondaires graves liés au vaccin que de développer un cancer du col de l'utérus.
Pourtant, ces chiffres ne constituent pas un signal d'alerte pour l’Agence française du médicament (Afssaps) qui maintient toutefois une surveillance renforcée sur ce vaccin. « Concernant l'évaluation du bénéfice et du risque, le comité technique des vaccinations pourra l'estimer à l'issue de la réunion de la Commission nationale de pharmacovigilance du 22 novembre », confiait, il y a quelques semaines, l'une des responsables de la pharmacovigilance de l'Afssaps au quotidien 20 Minutes.

Crédit photo : Goodshoot

VOIR AUSSI

Cancer du col de l'utérus : doute autour des campagnes de vaccination
Cancer : vers un meilleur dépistage grâce à l'ADN ?
Grippe 2011-2012 : le vaccin conseillé aux femmes enceintes
Le vaccin contre la grippe fait peur

Voir aussi :  femmes    sante    adolescent    cancer   
 

Commenter

15 commentaires

country33 - 24/10/11 11:58
Malheureusement je n'espère rien de facheux car là encore les filles ont été vaccinée à tour de bras.
paulhan2night - 24/10/11 12:16
mince ce vaccin était soi disant bénéfique espérons qu'il n'y aura pas d'effet secondaire trop graves pur les femmes vaccinées
Pipinousse - 24/10/11 12:53
Il aurait du s'en rendre compte avant que des milliers de jeunes filles se fassent vaccines et il faut espérer que cela ne leur apportent pas des effets indésirables par la suite
angel95 - 24/10/11 13:00
c'est dingue ils peuvent pas faire plusieurs teste avant de dire de les mettre en circulation !!
angelabeille - 24/10/11 13:12
J'attendais les vacances scolaires pour faire vacciner mes filles, là je ne sais plus quoi faire, apres lecture de plusieurs articles mis sur terrafemina à ce sujet.
jeant - 24/10/11 13:36
Je pense que ça sert à rien ce vaccin. Les cancers sont quand même assez rares chez l'adolescent; en les vaccinant, on prend plus de risques qu'autre chose.
angelabeille - 24/10/11 13:37
Je pense que tu as raison, puis, il faut que je leur apprenne surtout a bien se proteger et se faire suivre par un gynecologue.. au fait c'est a partir de quel age ?
paulhan2night - 24/10/11 14:34
espérons aussi que ces infos n'émanent pas d'un labo concurrent qui essaie de casser le marché. Ca s'est déjà vu.
fidjikelyna - 24/10/11 14:36
si un vaccin protège ce qui n'empêche pas les protections habituelles et l'higiène!!!
- 24/10/11 16:45
à chacun de voir mais je suis contre ce vaccin, je préfère les dépistages réguliers et l'apprentissage d'une bonne hygiène vaginal c'est à dire pas trop intense avec des produits au ph neutre, et lors de rapports ne pas oublier le préservatif !
angelabeille - 24/10/11 21:50
j'ai toujours eu confiance aux vaccins. Je sais que c'est bete, mais pourtant pour moi, mon médecin me dit de le faire.... je lui fais confiance. Il m'a déconseille le vaccin de la grippe, je ne l'ai pas fais. Là je n'ai plus envie de leur faire. A savoir si c'est de l'intox d'un concurrent, franchement si c'est le cas, c'est vraiment malhonete.
chant71 - 24/10/11 23:04
je me suis toujours méfiée de ce vaccin, alors quand je vois ça...je ne vaccinerais jamais ma fille, c'est un choix, et je ne sais pas pourquoi certains vaccins me rebutent
linelu7 - 09/01/12 09:00
pire qu'un doute: le gardasil s'est avéré dangereux et les jeunes filles vaccinées ont eu des effets secondaires assez graves ...
country33 - 09/01/12 09:06
On avait moins de vaccions et moins de soucis avant alors je em demande pourquoi c'est comme ça maintenant.
linelu7 - 09/01/12 19:31
oui, c'est bien vrai. des mères ont eu le souci de vacciner leurs filles pour les protéger et voilà le résultat . . . . .
Fermer