Cancer du sein : boire de l'alcool augmente les risques de 15%

Par
Publié le 2 novembre 2011

Cancer du sein : boire de l'alcool augmente les risques de 15%

© Stockbyte
Selon une récente étude américaine, publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), boire plus de trois verres d'alcool par semaine augmenterait de 15% les risques de cancer du sein chez les femmes. La corrélation entre consommation d'alcool et cancer du sein reste cependant un mystère.


La consommation de trois à six verres d'alcool par semaine pourrait augmenter significativement le risque de développer un cancer du sein pour les femmes. C’est en effet ce que révèle une récente étude américaine menée par des chercheurs des universités de Harvard, de Brigham et du Women’s hospital de Boston dans le Massachusetts.
Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont suivi pendant près de 30 ans (de 1980 à 2008) plus de 105 000 femmes âgées de 30 à 55 ans. Ils ont alors étudié leur façon de vivre, leur comportement vis à vis de l’alcool, et leur état de santé. Sur l’ensemble de ces femmes, 7690 ont été touchées par un cancer du sein métastatique.
Les chercheurs ont donc constaté qu'une consommation l'alcool, même en faible quantité, augmenterait le risque de cancer du sein de 15% par rapport à celles qui n'en boivent jamais. Pire, pour celles qui en boivent davantage, soit deux verres par jour en moyenne, ce risque serait doublé et atteindrait 51%.
De plus, selon les scientifiques, consommer de l’alcool de 18 à 40 ans accroîtrait donc le risque de cancer mammaire mais il persisterait aussi même si les femmes réduisaient leur consommation au-delà de 40 ans.
Même si pour le moment on ne connaît pas bien la relation entre consommation d’alcool et cancer du sein, il existe pourtant une explication possible. En effet, l’alcool aurait des effets sur le niveau des œstrogènes circulant dans le sang. « La relation entre la consommation d’alcool et le cancer du sein est très complexe. Nous savons depuis plusieurs années que de petites quantités d’alcool peuvent changer les mécanismes des hormones. Mais toutes ces femmes ne sont pas affectées de manière équivalente », explique le professeur Karol Sikora, spécialiste du cancer. « Cette étude s’ajoute à de fortes preuves déjà établies selon lesquelles boire de petites quantités d’alcool augmente le risque de cancer du sein. Mais arrêter complètement l’alcool peut réduire les chances de développer un cancer du sein, autant que peut le faire de conserver son poids de santé et une activité physique régulière », ajoute Sarah Williams, agent d’information sur la santé au Cancer Research UK.

Alexandre Roux

(Source : informationhospitalière.com)
Crédit photo : Stockbyte

VOIR AUSSI

Dépistage du cancer du sein : Nora Berra lance Octobre Rose
Cancer du sein : le dépistage est-il efficace
Cancer du sein : un médicament préventif porteur d'espoir
L'alcool, plus dangereux pour les filles que pour les garçons

Voir aussi :  femmes    sante    cancer   
 

Commenter

10 commentaires

angelabeille - 02/11/11 18:17
Il faut faire comme moi : ne pas boire et ne pas fumer. Je vous dirais dans quelques années si j'ai attrapé un crabe. Mesdames, profitez de vous faire depister, et n'oubliez pas que tous les 5 ans la CPAM offre un bilan gratuit.
country33 - 02/11/11 18:17
Bon il n'y a pas si longtemps on nous disait de boire un verre de vin pour être en meilleure santé et maintenant c'est le contraire.
sandrine6405 - 02/11/11 18:47
Certes d'un coté ça augmente le cancer du sein mais de l'eau une étude dit que le vin est bénéfique aux personnes ayant des problèmes cardiaques !
country33 - 02/11/11 19:25
Ce sont de sconneries tout ça , je connais de sgens qui n'ont pas bu ni fumé et son déjà au fond du trou, il faut vraiment pas prendre tout à la lettre non plus..
Pipinousse - 03/11/11 07:20
Il y a tellement de personnes qui sont atteintes par cette maladie qu'ils doivent chercher un moyen de les rassurer mais bon le seul moyen de se préserver un peu et de refaire dépister assez régulièrement car beaucoup de personnes ne boivent pas. Et pourtant se retrouvent avec un cancer .
julls - 03/11/11 10:22
Je bois rarement du vin, et encore moins 2 verres par jour. L'alcool n'est pas très sain, on le sait, à nous de se limiter.
jardinier - 04/11/11 15:18
Cette étude ne fait que confirmer des résultats déjà obtenus précédemment : des études plus précises avaient même montré que c'étaient les femmes présentant un déficit en folates (vitamines B9) qui se révèlent sensibles à cet effet sur le cancer du sein. Il faut cependant souligner que le risque de cancer mammaire, même accru par l'alcool, reste bas. Dans un éditorial accompagnant l'étude, le Dr Narod du Women's College Research Institute de Toronto souligne que des femmes âgées d'une cinquantaine d'années consommant deux verres ou plus par jour verraient leur risque de cancer du sein passer de 2,8% à 4,1% ! D'autant qu'il il faut rajouter que, concernant plusieurs autres cancers, une faible consommation de vin entraîne une baisse des risques, et que, toutes pathologies confondues, une faible consommation de vin ou d'alcool amène une amélioration globale de la santé. En particulier, l'effet bénéfique contre les maladies cardio-vasculaires est maintenant bien établie. Ainsi, une enquête publiée en septembre dans la revue PLoS Medecine conclue que les femmes âgées qui autour de la cinquantaine absorbaient tous les jours un verre d’alcool (vin, bière…, soit environ l’équivalent de 15 grammes d’alcool) sont en meilleure forme physique que celles qui étaient complètement abstinentes et même que celles qui ne buvaient que de temps en temps (http://www.plosmedicine.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pmed.1001090). Ne tombons donc pas dans le déni de toutes ces constatations, et suivons la sage recommandation du Haut Conseil de la Santé Publique : "il est évident qu’une recommandation nutritionnelle à visée de santé publique ne peut être basée sur une morbi-mortalité spécifique, en l’occurrence le cancer, mais doit prendre en compte l’ensemble des effets et impacts potentiels… Il n'y a pas, à ce jour, d'argument convaincant pour justifier de modifier les recommandations actuelles, basées sur des repères de consommation (à savoir : pas plus de deux verres par jour pour les femmes et trois pour les hommes) en faveur d'une abstinence totale".
paulhan2night - 10/11/11 20:16
bon de toute façon la consommation d'alcool régulière et /ou excessive n'est pas bonne pour la santé ce n'est pas un scoop
ladymam - 19/11/11 14:36
je ne bois pas d ' alcool , peut etre aurai-je une chance de passer a coté ??
Fleurdesmontagn - 26/08/12 09:36
La santé des femmes passe en premier par la qualité de l’hygiène et de la nourriture! Les comportements des individus arrivent en seconde place! Une bonne éducation limiterait les désagréments!
La communauté
   antoine444444 a mis à jour son profil - Il y a 1 h
   HWEB a mis à jour son profil - Il y a 1 h
   scarlett974  a commenté « Manuel Valls ferait-il un meilleur Premier ministre que » - Il y a 13 h

Jouez

Entreprises partenaires

Fermer