Le virus le plus dangereux du monde créé par erreur

Le virus le plus dangereux du monde créé par erreur
En manipulant le virus H5N1 pour tenter de comprendre son fonctionnement, des scientifiques hollandais ont par erreur créé un virus encore plus dangereux. Ce dernier pourrait en effet causer des millions de morts.


« Je ne pourrais pas imaginer un virus plus horrible ». Malheureusement, cette déclaration n’est pas tirée d’un film catastrophe hollywoodien mais a bel et bien été prononcée par Paul Keim, le président du National Science Advisory Board for Biosecurity. En effet, une équipe de chercheurs des Pays-Bas, dirigée par le virologue Ron Fournier, vient de créer par erreur un supervirus mortel extrêmement dangereux. Car c’est en analysant le virus de la grippe aviaire pour essayer de le comprendre, que les scientifiques ont créé cet organisme encore plus contagieux. Selon les chercheurs, il suffit d’ailleurs d’ajouter cinq mutations génétiques au virus originel pour qu’il se propage beaucoup plus facilement. Il pourrait donc causer en un rien de temps des millions de morts. « En comparaison, l’anthrax ne fait pas peur » précise Paul Keim.

Pour la communauté scientifique, l’annonce de cette découverte spectaculaire est très préoccupante. Car selon Albert Stahel, expert en stratégie, elle pourrait représenter une menace terroriste : « chaque pays qui veut en éliminer un autre voudrait avoir ce supervirus ». Malgré ça, Ron Fournier a tenu absolument à prouver que ses recherches avaient surtout une utilité. D’après lui, effectuer ces recherches pourrait préparer le monde à faire face à ce supervirus s’il se propageait et à le combattre en concevant un vaccin. Le virologue s’est à ce propos félicité dans l’édition suisse de 20 minutes de « savoir maintenant quel vaccin nous devons développer ».

Alexandre Roux

(Source : 7sur7.be)

Crédit photo : Ingram Publishing

VOIR AUSSI

Découverte d'un virus géant non pathogène pour l'homme
Le vaccin contre le H1N1 n'a pas provoqué de syndrome de Guillain-Barré
Grippe : plus de 5 millions de personnes vaccinées

L’INFO DES MEMBRES

SIDA-VIH : le succès des traitements antirétroviraux dans la prévention du virus