Lots périmés de Thiotépa : Génopharm interdit d'exercer en France

Par
Publié le 9 décembre 2011

Lots périmés de Thiotépa : Génopharm interdit d'exercer en France

© genopharm
L'agence des produits de santé (Afssaps) a annoncé aujourd'hui que le laboratoire français Génopharm allait bientôt recevoir la lettre qui l'interdit d'exercer en France. Génopharm avait en effet été accusé d'avoir commercialisé des lots périmés de Thiotépa, un médicament anticancer.


Le laboratoire français Génopharm redoute sûrement l’arrivée du facteur… car l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a indiqué aujourd’hui que le groupe allait très bientôt recevoir sa lettre d’interdiction d’exercer sur le territoire français. « La société Genopharm a déjà été prévenue d'une suspension d'autorisation d'exploitant pour tous ses produits, sauf ceux pour lesquels il n'y a pas d'alternative disponible » a déclaré l’Afssaps. Elle a donc également ajouté que « la lettre officialisant cette décision va leur parvenir sous peu ».

Cette interdiction d’exercer en France fait suite à la plainte du laboratoire allemand Riemser, qui accuse Génopharm d’avoir délibérément commercialisé des lots périmés de Thiotépa, un médicament anticancer fabriqué par Riemser. Une information judiciaire contre X avait alors été ouverte par le parquet de Paris pour tromperie aggravée, falsification de substances médicamenteuses ainsi que faux et usage de faux. Le 18 novembre dernier déjà, l’Afssaps avait d’ailleurs fait état de soupçons de falsification de documents de la part de d’Alkopharma, société appartenant au même groupe que Génopharm. À ce propos, le Figaro révèle que Swissmedic, l’équivalent suisse de l’Afssaps, vient d’interdire à Alkopharma « de fabriquer des médicaments, de réceptionner des livraisons de médicaments ou de livrer, importer ou exporter des médicaments ».

À noter que selon l’Afssaps, depuis le 13 octobre, le Thiotépa « a été remplacé en France par son équivalent, le Tépadina, fabriqué par le laboratoire allemand Riemser ».

Alexandre Roux

(Source : lefigaro.fr)
Crédit photo : Genopharm

VOIR AUSSI

Thiotepa : information judiciaire sur un médicament anticancer périmé
Thiotepa : polémique autour de médicaments anticancer périmés
Un cancer sur cinq serait dû à l'alimentation
Cancer : deux heures et demi de sport par semaine, conseille l'OMS

Voir aussi :  cancer    medicaments   
 

Commenter

8 commentaires

angel95 - 09/12/11 13:10
Il serait temps qu'ils fasse quelque chose quand même, déjà ces gens la prennent ce médicament ils ont déjà le cancer mais en plus on leurs donne des médicament périmer !!
katarina - 09/12/11 13:52
Les laboratoires pharmaceutiques sont prêts à tout pour gagner de l'argent. Il a été révélé le mois dernier dans toute la presse que pour le dépistage du cancer du sein, beaucoup de femmes étaient traitées pour rien, elles sont victimes de "surdiagnostic" de la part des radiologues, ce qui arrange bien les laboratoires pharmaceutiques qui vendent les médicaments pour le cancer.
magdu08 - 09/12/11 15:10
c'est une honte pour ces labo se faire de l'argent sur le dos des patients avec des médicaments périmés
- 09/12/11 15:15
ne serait-ce pas des coups bas entre laboratoires pour avoir le monopole, l'industrie pharmaceutique génére des milliards, forcément ça attise l'appat du gain !
ladymam - 09/12/11 18:47
c 'est honteux de vendre des produits périmés surtout si il s' agit de la santée des gens , tous ça pour faire plus d 'argent !!
naty44190 - 10/12/11 22:36
en même temps ce n'est pas les seules quand on voit dans certain magasin, ils changent carrément les étiquettes sur les produits frais !!!
franmic64 - 07/02/12 21:41
Mais c'est effrayant de voir tous ces laboratoires qui vendent n'importe quoi
country33 - 09/04/12 20:06
Ce n'est malheureusement pas la première fois que des laboratoires se font épingler , j'ai en mémoire une histoire de ces médocs qui partaient par containers vers des pays pauvres.

Jouez

Entreprises partenaires

Fermer