Benjamin Millepied : par amour pour Natalie Portman, il se convertit au judaïsme

Benjamin Millepied : par amour pour Natalie Portman, il se convertit au judaïsme
Benjamin Millepied : par amour pour Natalie Portman, il se convertit au judaïsme
Dans cette photo : Benjamin Millepied
Par amour pour Natalie Portman, avec qui il s'est marié à l'été 2012, le chorégraphe français Benjamin Millepied a entrepris une conversion au judaïsme.
A lire aussi
Ces postures de yoga vont vous aider à surmonter une rupture amoureuse
News essentielles
Ces postures de yoga vont vous aider à surmonter une...


Pour embrasser la même religion que sa femme Natalie Portman, Benjamin Millepied a récemment déclaré au journal israélien Yediot Aharonot qu'il avait entrepris de se convertir au judaïsme. Le chorégraphe a expliqué que cet engagement spirituel était « très important » à ses yeux, Natalie étant née en Israël.

Le danseur français avait rencontré la star hollywoodienne en 2009 sur le tournage de Black Swan. Chorégraphe consultant pour le film de Darren Aronofsky, Benjamin Millepied était rapidement tombé sous le charme de Natalie Portman. Fiancés en décembre 2010, le couple s'est finalement marié selon la tradition juive le 4 août 2012 à Big Sur, sur la côte californienne.

Bientôt une vie à Paris

Depuis, Natalie Portman et Benjamin Millepied filent un amour sans nuages. Parents d'un petit Aleph, né en juin 2011, l'actrice et le chorégraphe prendront bientôt leurs quartiers en France après avoir vécu quelques années aux États-Unis. À l'automne en effet, Benjamin Millepied succédera à Brigitte Lefèvre en tant que Directeur de la danse de l'Opéra de Paris. Un poste prestigieux qui couronne la carrière du danseur, exilé à Los Angeles où il a fondé sa propre compagnie il y a trois ans, « L.A. Dance Project »

En attendant de poser leurs cartons à Paris, Natalie Portman et Benjamin Millepied sont actuellement en Israël, où la comédienne tourne son premier long-métrage en tant que réalisatrice, A Tale of Love and Darkness. Il s'agit d'une adaptation du roman autobiographique du journaliste israélien Amos Oz, très engagé dans la lutte pour la résolution du conflit israélo-palestinien.

Le couple restera dans le pays jusqu'en mars, date de la fin du tournage, ce qui n'est pas pour déplaire à Benjamin Millepied. Le chorégraphe a confié à Yediot Aharonot qu'il adorait les villes de Tel-Aviv et de Jérusalem.