Le faux interprète durant l'hommage à Mandela embauché pour une pub

Le faux interprète durant l'hommage à Mandela embauché pour une pub
Le faux interprète durant l'hommage à Mandela embauché pour une pub
Dans cette photo : Nelson Mandela
Il avait suscité l'indignation lors de la cérémonie d'hommage à Nelson Mandela. Thamsanqa Jantjie, le faux interprète en langue des signes, est désormais la star d'une publicité pour une application mobile de partage de vidéos.
A lire aussi
Facebook a interdit cette pub pour soutien-gorge (et ça ne plaît pas à tout le monde)
News essentielles
Facebook a interdit cette pub pour soutien-gorge (et ça...


Drôle de comeback Thamsanqa Jantjie, le faux interprète en langue des signes de la cérémonie d’hommage à Nelson Mandela. Alors que ce dernier avait suscité l’indignation en décembre dernier, en traduisant très approximativement les éloges funèbres des personnalités présentes, il est aujourd’hui la star d’une publicité.

A l’époque, le faux interprète s’était excusé en plaidant la schizophrénie : « J'étais seul dans une situation dangereuse. J'ai essayé de me contrôler et de ne pas montrer au reste du monde ce qui m'arrivait », avait-il expliqué. Aujourd’hui, Thamsanqa Jantjie, sorti de l'hôpital psychiatrique où il se trouvait depuis plus d'un mois, selon les informations de la chaîne américaine NBC, se moque de lui-même dans cette publicité pour Livelens, une application mobile de partage de vidéos.

« Il n'y a absolument pas de manque de respect envers les sourds ou qui que ce soit ! »

« Salut, je suis Thamsanqa Jantjie des funérailles de Nelson Mandela ! Croyez-moi, je suis un vrai interprète professionnel en langue des signes », commence-t-il ainsi tout en expliquant en langage des signes doublé : « Je pas parler langage des signes ». « Je suis vraiment, vraiment désolé pour ce qui s'est passé », poursuit-il, tout en signant : « Moi, célébrité ! ». Et de conclure : « Maintenant, je veux m'excuser devant le monde entier » / en langage des signes : « Maintenant, je fais campagne pour l'argent. »

Face aux réactions de certains internautes choqués par cette publicité, la société a répondu sur sa page Facebook : « Nous n'aurions jamais pensé que notre annonce vidéo susciterait autant d'intérêt. Il n'y a absolument pas de manque de respect envers les sourds ou qui que ce soit ! ». Une idée que le directeur du marketing de Livelens, Max Bluvband, a aussi défendu sur NBC : « Nous avons décidé que le gars qui avait réalisé le pire spectacle du monde serait la meilleure personne. Finalement, un homme schizophrène a gagné de l'argent pour faire une belle campagne... Nous voyons cela comme une sorte d'histoire triste avec un happy end ! ».

À voir
Aussi