Brigitte Bardot, son mari Bernard d'Ormale et le FN

Brigitte Bardot, son mari Bernard d'Ormale et le FN
Brigitte Bardot, son mari Bernard d'Ormale et le FN
Dans cette photo : Brigitte Bardot
France 2 consacre, ce mardi 23 septembre, un numéro spécial de « Un jour, un destin » à l'occasion du 80e anniversaire de Brigitte Bardot. L'ancienne gloire du cinéma des 60's a accepté de répondre aux questions de Laurent Delahousse. Une BB, condamnée à plusieurs reprises pour « incitation à la haine raciale », qui ne cache plus son admiration pour le FN et Marine Le Pen. L'ex actrice, mariée à Bernard d'Ormale voit en la présidente du parti frontiste « la Jeanne d'Arc du XXIe siècle ».
A lire aussi
Les 129 astuces délirantes pour décrocher un mari dans les années 50
News essentielles
Les 129 astuces délirantes pour décrocher un mari dans...

Elle était la star du Mépris elle affiche régulièrement le sien depuis quelques années au gré de déclarations controversées et de sorties chocs. Brigitte Bardot, icône du cinéma français se voit consacrer, ce mardi 23 septembre, une émission spéciale d'Un jour, un destin, présentée par Laurent Delahousse.

Cinq condamnations pour « incitation à la haine raciale »

La résidente de la Madrague a peu depuis bien longtemps laissé le 7e art de côté pour se consacrer à la défense des animaux via sa fondation avant de dévier sur le terrain politique. En 1992, elle se marie pour la quatrième fois avec Bernard d'Ormale, un industriel et sympathisant du Front national. Dès lors, BB ne va pas cacher ses accointances avec le parti d'extrême-droite.

Ainsi, l'ancienne gloire du cinéma a été condamnée cinq fois en onze ans pour « incitation à la haine raciale » en raison de propos sur les musulmans. Notamment pour une lettre à Nicolas Sarkozy, publiée le 23 décembre 2006 dans l'info-journal (la revue de la fondation Bardot, ndlr) au moment de l'Aïd el Kébir. «
Il y en a marre d'être menés par le bout du nez par toute cette population qui nous détruit, détruit notre pays en imposant ses actes », écrivait l'ancienne comédienne. « Dégoûtée » par le quinquennat de Nicolas Sarkozy, elle avait donné, quelques jours avant l'élection présidentielle 2012, son soutien à la candidate du FN, Marine Le Pen. « C'est l'unique manière qu'on a de sortir du b... dans lequel on se trimballe depuis des années... Elle est la seule à dénoncer avec force et courage la situation », avait estimé l'ancienne actrice.

>> Brigitte Bardot sur son fils Nicolas : "J'aurais préféré accoucher d'un petit chien" <<

Pour Bardot, Le Pen est « la Jeanne d'Arc du XXIe siècle »

Soutien réitéré à la fille de Jean-Marie Le Pen en août dernier. « Je souhaite que Marine Le Pen sauve la France », avait-elle déclaré dans une interview à Paris Match. Et de voir en la présidente du parti d'extrême-droite « la Jeanne d'Arc du XXIe siècle ».

>> Brigitte Bardot sur Marine Le Pen : "Je l'aime beaucoup. (...) Elle a une paire de couilles." <<

Des polémiques qui ne seront certainement pas au menu d'Un Jour un destin, ce soir sur France 2, au regard des difficultés qu'a eu Laurent Delahousse pour convaincre BB d'accepter le projet d'émission. « Il avait fait un documentaire sur moi que j'avais trouvé sans intérêt[en 2008, il a présenté une émission au titre évocateur, "Brigitte Bardot : une vie, des scandales"]. A l'époque, j'étais furieuse contre lui. Et puis je n'ai pas pu résister aux lettres qu'il m'a envoyées et aux coups de téléphone adorables qu'il m'a donnés, afin de me faire céder. Je ne le regrette pas, pour l'instant, mais j'attends de voir le résultat. (...) Je le découvrirai en même temps que les téléspectateurs »,a-t-elle confié à TV Magazine.

Le programme devrait donc se contenter de revenir sur la Bardot actrice, à l'aune de son 80e anniversaire.

À voir
Aussi