Antisémitisme : 6.000 euros d'amende avec sursis pour Galliano

Le verdict est tombé. Le couturier britannique John Galliano vient d'être condamné à 6 000 euros d'amende avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris. L'ancienne icône de la maison Dior avait tenu, le 8 octobre 2010 et le 24 février dernier, des propos antisémites.


« Sale pute juive », « sale gueule de juive » ou encore « j’aime Hitler ». Les mots de l’ancien styliste de Dior, John Galliano, prononcés le 8 octobre 2010 et le 24 février 2011 dans le café Perle à Paris, lui ont valu respectivement 2 000 et 4 000 euros d’amende avec sursis. Le verdict, rendu tout à l’heure par le tribunal correctionnel de Paris, aurait pu être nettement plus sévère. Le couturier risquait jusqu’à six mois de prison et 22 500 euros d’amende.
En plus de son amende, il devra payer un euro symbolique de dommages et intérêts aux victimes injuriées lors de l’incident, ainsi qu’aux cinq associations antiracisme qui se sont portées partie civile. John Galliano devra enfin rembourser les frais de justice du Mrap, de la Licra, de l’UEJF et de SOS Racisme.
Une vidéo, qui lui a valu son licenciement de chez Dior, montrait le styliste en état d’ébriété, prononçant ces termes choquants. Il avait d’ailleurs reconnu lors de son procès, le 22 juin dernier, une « triple addiction » à l’alcool, aux somnifères et au Valium, et avoir suivi une cure de désintoxication.

Voir la vidéo de John Galliano au café Perle



Nicolas Pouilley


(Source : Libération)

Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Propos antisémites de John Galliano : verdict à 13h30
John Galliano face à la justice
Affaire Galliano : Marc Jacobs à la tête de Dior ?

L'INFO DES MEMBRES

John Galliano est licencié de la maison Dior
John Galliano : une amende d’au moins 10 000 euros pour le couturier amnésique