Prix du gaz : une hausse d'environ 4% au 1er janvier

Prix du gaz : une hausse d'environ 4% au 1er janvier
Selon une information du Figaro, la hausse du prix du gaz au 1er janvier 2012 ne devrait pas excéder 4%. La ministre du Budget, Valérie Pécresse, a cependant précisé que pour l'heure, rien n'était encore vraiment décidé.


Conformément aux prévisions du Premier ministre François Fillon, qui avait annoncé mardi qu’elle ne dépasserait pas 5%, la hausse du prix du gaz au 1er janvier 2012 devrait être de 4%. C’est en effet ce qu’a affirmé Le Figaro dans son édition d’hier (jeudi ndlr.). Une information confirmée à demi-mot hier soir par l’entourage du Premier ministre, qui a toutefois précisé que rien ne serait officiellement annoncé avant aujourd’hui. « Rien n’est arrêté » a cependant déclaré aujourd’hui la ministre du Budget, Valérie Pécresse. « Nous sommes en train de regarder comment faire pour modérer ces augmentations » a-t-elle ajouté devant les caméras d’ i>Télé.

Cette hausse annoncée par le quotidien aurait été calculée en tenant davantage compte des prix de marché dans les coûts d'approvisionnement de GDF Suez. « Un effort » concernant sa marge sera aussi demandé à l’opérateur. GDF-Suez devrait néanmoins rééquilibrer financièrement la balance, en bénéficiant de hausses de tarifs pour d'autres types de clientèle, comme les entreprises, non concernées à l'origine.
Cette augmentation fait donc suite à la décision du Conseil d’État d’annuler le gel des prix du gaz, qui avait été adopté par le gouvernement en octobre dernier. Les concurrents de GDF-Suez (Direct Energie, Poweo, Altergaz et Gaz de Paris) avaient en effet saisi le Conseil, avançant le fait que cette mesure représentait « une distorsion de la concurrence ».

Alexandre Roux

(Source : lemonde.fr)
Crédit photo : Stockbyte

VOIR AUSSI

Vers une hausse du prix du gaz en plein hiver ?
Énergie : le prix du gaz grimpe de 5,2% aujourd'hui
Que se passe-t-il sur ma facture de gaz en cas de variation de prix ?

L'INFO DES MEMBRES

Hausse des tarifs du gaz de 5.2% : pourquoi ?
Vers un gel du prix du gaz jusqu’en 2012?