L'arrondi de facture : le microdon version e-commerce

Par Marion Roucheux
Publié le 26 décembre 2011

Ils ont importé ce système de microdon du Mexique, afin de financer la reforestation au Pérou : la jeune marque Les Insurgés applique sur son site l’arrondi de facture, un procédé solidaire qui sensibilise le consommateur et soutient l’économie. Leur objectif : faire des émules auprès des e-marchands en France.

L'arrondi de facture : le micro-don version e-commerce

L'arrondi de facture : le micro-don version e-commerce © Eric Garnier – Alter Eco


Quand Mickaël Bizouati et Matthieu Pinon se rencontrent au Mexique, ils n’ont pas encore fondé leur marque de sous-vêtements pour homme. Mais les deux futurs associés y trouvent déjà une idée qu’ils réutiliseront quelques années plus tard, au moment du lancement de leur site, Les Insurges.com. « Nous nous sommes inspirés d’un processus généralisé au Mexique », explique Matthieu Pinon. « Là-bas, dans les supermarchés, les boutiques ou même aux guichets des banques, les consommateurs peuvent arrondir leur facture : cela signifie que si le montant de leurs achats est de 189 pesos, ils peuvent choisir de payer 190 pesos ». Les centimes ainsi récoltés vont directement financer des ONG ou associations. « Les consommateurs ont inscrit cette démarche dans leurs habitudes, cela est devenu logique dans leur façon de consommer », souligne M. Pinon. Lorsque ce jeune entrepreneur fonde sa société en 2011 avec son associé M. Bizouati, il décide d’exploiter ce système. « Nous avons lancé un site de e-commerce et nous nous sommes immédiatement dit que c’était l’occasion idéale pour importer en France un procédé de microdon simple et solidaire », indique M. Pinon.

 

Caleçons et reforestation : la bonne équation

Vendre des caleçons tendance et soutenir la déforestation ? Un projet contre toute attente compatible. « C’est l’intérêt de l’arrondi de facture. Cela nous permet de supporter des projets de développement durable dans lesquels nous croyons en parallèle de notre activité », souligne Matthieu Pinon. Restait donc à trouver une association à qui proposer ce partenariat. Les deux associés se tournent alors vers Pur Projet, entreprise créée en 2008, par Tristan Lecomte, le fondateur d’Alter Eco. « Nous sommes sensibles à l’engagement de Tristan Lecomte : nous apprécions sa démarche d’ancrage dans la réalité économique et sa volonté de rapprocher les consommateurs d’une démarche responsable dans leur quotidien », explique M. Pinon. Du côté de Pur Projet, le projet plaît immédiatement. « Lorsque Les Insurgés nous ont contactés en septembre dernier afin de nous parler de leur projet, nous avions déjà entendu parler d’arrondi de facture, mais n’en avions vu aucun exemple en France, rappelle Céline Girard, coordinatrice chez Pur Projet. Ce système permet aux consommateurs de s’engager de façon très simple et de réaliser des achats responsables ». Les deux partis se mettent alors d’accord sur le prix d’un arbre : 4 euros. Un tarif plus élevé que la moyenne, mais expliqué par le fait que Les Insurgés et Pur Projet ne se contentent pas de l’achat de l’arbre : « nous en garantissons le suivi, le développement et le rendement en relation avec une coopérative de producteurs de cacao biologique et équitable sur place, au Pérou », précise Céline Girard. Depuis la mise en place de l’arrondi de facture sur le site des Insurgés, 10 arbres ont déjà été plantés, avec l’engagement qu’ils seront suivis sur les quarante prochaines années.

 

Responsabiliser les e-shopper

« Nous demandons à nos consommateurs un petit geste spontané, à chaque achat nous récoltons ainsi entre 10 et 30 centimes », souligne Matthieu Pinon. À travers ce procédé, il y a un double engagement : celui de la marque, mais aussi du e-shopper. « L’enseigne ne reverse pas un pourcentage de ses ventes ou de son chiffre d’affaires mais donne les moyens au consommateur de s’investir, en lui donnant le choix de donner ou non ». Par ailleurs Matthieu Pinon estime que le fait que la démarche ne soit pas automatique sensibilise l’internaute à l’action. Pour l’instant, 50% des clients optent pour l’arrondi de facture au moment du règlement. Afin d’augmenter ce pourcentage, Les Insurgés envisagent plusieurs voies d’amélioration : développer la pédagogie auprès des consommateurs, les sensibiliser à la démarche, mais également créer une signalétique claire et homogène pour tous les sites. « Nous comptons en effet développer un label qui portera le système d’arrondi de facture », indique Matthieu Pinon. L’objectif : compter 20 à 30 e-commerçants appliquant ce procédé en 2012. Pour ce faire Les Insurgés a développé un module à intégrer sur les sites marchands, afin de récolter les centimes : « nous proposons désormais ce module gratuitement aux e-commerçants, afin de multiplier les initiatives dans ce genre et de renforcer l’économie solidaire ».

Crédit photo : Eric Garnier – Alter Eco

 

VOIR AUSSI

Rencontre avec Matthieu Pinon et Mickaël Bizouati, créateurs des Insurgés
Je pars en congé solidaire !
Semaine de la finance solidaire : 1 grand prix pour 5 entreprises
Connaissez-vous le microcrédit ?
Coup d’envoi de la semaine de la finance solidaire
Epargne solidaire : joignez business et solidarité
Les rencontres babyloan : un weekend autour du microcrédit

Voir aussi :  solidarite    e-commerce   
Partages
 
Suivez l'actualité de terrafemina.com sur Facebook
 

Commenter

6 commentaires

sandrine6405 - 26/12/11 16:53
je trouve que c'est une bonne idée du moment que le client reste libre d'arrondir ou pas le montant de sa facture, c'est simple de faire ensuite un don
ladymam - 26/12/11 22:18
très bonne idée et si chaques clients laissent quelques centimes des arbres vont pouvoir être replanter
franmic64 - 26/12/11 22:49
Bonne formule pour la reforestation!
angelabeille - 27/12/11 07:01
Je rappel egalement que pour chaque naissance Guigoz plante un arbre. Tout ce qui peut etre utile a la reforestation est important. bravo.
fleurs06 - 11/01/12 12:39
Et bien, personnellement je trouve que c'est une bonne idée, sa y a pas à dire, puis sa permet que des arbres soient replanter, ce qui est une bonne chose !
country33 - 21/10/13 22:46
C'est une superbe idée car il est certain que tous participent et sans s'en rendre compte alors c'est génial et rapporte gros

Hot-Lexique

Entreprises partenaires

Fermer