Semaine du développement durable : « Rendre le marketing durable, c'est possible ! »

Semaine du développement durable : « Rendre le marketing durable, c'est possible ! »
Comment réinventer les règles du marketing ? Engager une dynamique de changement en tenant compte des enjeux du développement durable ? Et trouver les leviers pour assurer cette transition vers une nouvelle économie ? Éclairage d'Elizabeth Pastore-Reiss, pionnière dans le conseil en marketing et communication éthique, à l'occasion de la semaine du développement durable.


L'enjeu aujourd’hui est de faire passer le développement durable au cœur de la stratégie de l’entreprise. C’est possible si cette problématique est vraiment intégrée au business model de l’entreprise. Ethicity fête ses 10 ans. 10 années durant lesquelles nous avons accompagné plus d’une cinquantaine d’entreprises dans ce changement vers un marketing durable. Il est temps de montrer que ça marche, qu’il y a des résultats et que quelque part nous n’avons plus le choix. C’est l’efficacité et la pérennité de nos entreprises qui est en jeu. Le marketing du passé, qui cherche à nous faire consommer plus, de façon déraisonnée, nous pousse dans le mur, à la fois pour des questions de ressources que de pouvoir d’achat. Le savoir-faire des équipes marketing doit être mis au service de cette économie de transition dans laquelle nous entrons.

Montrer que le développement durable crée de la valeur

Les entreprises ne sont pas encore assez dans l’expérimentation. En France particulièrement, cela est vu comme une contrainte juridique, quelque chose qui va coûter plus cher et dont on ne connaît pas les effets positifs au final. Nous devons toucher les entreprises moyennes, leur donner des éléments de preuve, sur les réductions de coûts notamment. Nous savons que l’énergie va prendre 30% dans les 3 ans, donc si aujourd’hui nous essayons de produire autrement en ayant moins d’impact, il est évident que nous allons aussi réduire notre facture. Le développement durable est un levier d’innovation et de compétitivité. Pour encourager chacun à se mettre en mouvement, montrons comment il crée de la valeur. Commençons par les bénéfices au lieu de se focaliser sur les contraintes. Les entreprises ont tendances à dresser des listes d’actions, sans véritable sens, alors qu’il faut commencer par le bénéfice que cela va procurer, sans effacer que la contrainte existe aussi.

Partir de cas concrets pour mieux comprendre

Avec « Les 7 clés du marketing durable », j’ai souhaité montrer de façon concrète comment réussir cette transition vers un marketing durable en partant des questions qui m’ont été le plus souvent posées depuis la création d’Ethicity. J’ai détaillé à travers une cinquantaine de cas les opportunités, les risques, les difficultés et les pièges. Quels sont les impacts environnementaux et sociaux du produit ? Où agir ? Comment réussir cette transition tout en améliorant la valeur et la rentabilité de son produit. Aujourd’hui l’augmentation de la valeur d’un produit ou d’une entreprise n’est pas que financière : sa contribution sociétale pèse désormais dans la balance. Nous sommes moins dans des logiques financières uniquement que dans des logiques de partage de la valeur, de mutualisation des coûts. Ce sont les solutions de demain.

« Les 7 clés du marketing durable », publié chez Eyrolles

Crédit photo : Digital Vision

VOIR AUSSI

Le développement durable, priorité de l'ONU
Durban : « Il ne faut pas s'attendre à un accord global »
Écologie : les dessous de la lingerie