Législatives 2012 : le vote Internet expérimenté

Législatives 2012 : le vote Internet expérimenté
Législatives 2012 : le vote Internet expérimenté
Dans cette photo : Ségolène Royal
Le vote par Internet va être expérimenté par le gouvernement à l'occasion des législatives 2012, pour les Français à l'étranger. Si l'essai est concluant, le dispositif pourrait être étendu à d’autres élections et aux électeurs résidant en France.
A lire aussi
Trois sites internet pour faciliter la vie des paresseuses
Mag
Trois sites internet pour faciliter la vie des paresseuses


Double nouveauté pour les législatives 2012 : les Français résidant à l’étranger vont pouvoir voter aux  élections, alors qu’ils n’avaient jusque-là accès qu’à l’élection présidentielle, et ils pourront le faire via Internet. C’est ce qu’a annoncé vendredi Edouard Courtial, le secrétaire d’Etat aux Français de l’étranger. Les expatriés français sur les cinq continent seront appelés à choisir 11 députés chargés de les représenter. Quatre possibilités s’offriront à eux : le bureau de vote, le vote par procuration, et les innovations 2012, le vote par Internet ou par correspondance. « Le vote par Internet permet de s'affranchir de l'obstacle de la distance et de participer de manière simple et sécurisée de chez soi », a souligné Edouard Courtial. Pour garantir « secret, anonymat, confidentialité et sincérité », les électeurs disposeront d’un identifiant et d’un mot de passe pour accéder au site Votez à l'étranger 2012. Leur vote sera chiffré à partir de l’ordinateur utilisé et ce jusqu’au dépouillement.

Les législatives sont prévues en France les 10 et 17 juin. Le vote par Internet pour les Français de l'étranger s'étendra de son côté du 23 au 29 mai pour le premier tour, et du 6 au 12 juin pour le deuxième. Ce calendrier leur permettra de voter en personne si jamais le vote Internet connaît des problèmes. Avec Internet, « on n'est jamais en sécurité totale, on est en gestion de risques », souligne un haut fonctionnaire du ministère des Affaires étrangères. Au Canada, qui s’est opposé à être intégré dans des circonscriptions législatives françaises, les expatriés français ne pourront voter que dans des bâtiments consulaires. Ils feront donc l’objet d’une campagne d’incitation pour voter par Internet, comme l’explique le Quai d’Orsay. Le coût global des élections présidentielle et législatives 2012 pour les Français de l'étranger - vote par Internet inclus - est estimé à une vingtaine de millions d'euros.

Elodie Vergelati

(Avec AFP)
Crédit photo : Polka Dot

VOIR AUSSI

Législatives : la fronde des élues UMP de Paris
Législatives 2012 : Duflot candidate à Paris, Delanoë furieux
Législatives 2012 : Ségolène Royal annonce sa candidature
Législatives 2012 : polémique autour de la candidature de Claude Guéant
Contrat de travail à l’étranger : mode d’emploi
L'expatriation

L’INFO DES MEMBRES

Marine Le Pen candidate aux législatives