Financement de campagne : Nicolas Sarkozy portera plainte contre Mediapart

Nicolas Sarkozy a annoncé qu'il portera plainte « avant la fin de la campagne » contre le site d'information Mediapart pour avoir publié un document affirmant que le régime de M. Kadhafi avait accepté en 2006 de financer à hauteur de 50 millions d'euros la campagne du président candidat. Le directeur de Mediapart affirme « attendre avec sérénité un éventuel procès ».


Nicolas Sarkozy a annoncé lundi qu’il portera plainte « avant la fin de la campagne » contre le site d’information Mediapart pour avoir publié un document qu’il a qualifié de « faux » sur un financement par la Libye du colonel Mouammar Kadhafi de sa campagne présidentielle de 2007. Ce document, qualifié par le président candidat de « faux grossier », n’aurait à ses yeux aucune crédibilité, « la campagne électorale ne justifie pas tout » a-t-il ajouté, reprochant à la presse d'avoir exploité ces informations. Quant au Premier ministre François Fillon, il a dénoncé une « manipulation » qualifiant Mediapart d'« officine financée par de riches amis » de François Hollande.

De son côté, Mediapart « attend avec sérénité un éventuel procès », a dit son directeur Edwy Plenel. « Il ne suffit pas de contester l'authenticité du document révélé par Mediapart pour mettre fin aux suspicions largement documentées depuis plusieurs mois de relations financières entre l'entourage de Nicolas Sarkozy et celui du dictateur Mouammar Kadhafi », a-t-il ajouté. « Nous en ferons la démonstration si le procès annoncé a bien lieu » a annoncé M. Plenel.

Le candidat socialiste François Hollande s’est également prononcé à ce propos sur Europe 1 affirmant que « c’est à la justice d’être saisie ». Il a souligné que si c’est un faux document, « le site sera condamné ». Dans le cas contraire, « il y aurait des explications à fournir ». De son côté, Ségolène Royal a déclaré que la véracité de l’affaire Mediapart-Libye-Sarkozy signifierait que Nicolas Sarkozy « a exercé son mandat de façon illégitime ».

Mediapart avait publié samedi un document qui aurait été signé par Moussa Koussa, ex-chef des services de renseignements extérieurs de la Libye, affirmant que le régime de M. Kadhafi avait accepté en 2006 de financer à hauteur de « 50 millions d’euros » la campagne de Nicolas Sarkozy.

Alexandra Gil

Avec AFP
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Libye : l'après-Kadhafi se prépare à Paris
Nicolas Sarkozy et David Cameron : accueil triomphal en Libye
Libye : un accord secret entre le CNT et la France sur le pétrole

Libye : la tête de Kadhafi mise à prix pour 1,7 million de dollars

Sondage Présidentielle 2012 : Hollande perd un point, Sarkozy en gagne un
François Fillon : il twittait sous un faux pseudo

comments powered by Disqus