Drogues : le cannabis, en vogue chez les jeunes français

Drogues : le cannabis, en vogue chez les jeunes français
D'après une étude européenne parue hier, l'addiction au tabac, à l'alcool et aux drogues est en hausse chez les jeunes français, à l'inverse de la quasi-totalité des autres pays. La France obtient même la seconde place pour l'expérimentation et la consommation de cannabis.


L’enquête établie en 2011, révèle que 39% des 15-16 ans ont déjà consommé une fois du cannabis dans leur vie. Une nette hausse puisqu’en 2007, ils n’étaient que 31%. La moyenne européenne est à 17% et seuls les jeunes tchèques fument plus et plus tôt que les adolescents français : 42%. En revanche, ces derniers décrochent la palme pour l’utilisation récente (dans le mois précédent l’étude) passant de 15% en 2007 à 24% en 2011, une première puisqu’en 2007, ils ne pointaient qu’au 3e rang. Un véritable coup dur pour la MILDT (Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie), dirigée depuis 2007 par Etienne Apaire, qui a placé le dernier quinquennat sous le sceau de la répression, de l’interdiction à tous prix de la consommation. Résultat : malgré des interpellations d’usagers qui ont plus que doublé en cinq ans, la consommation des Français n’a pas baissé, bien au contraire.

C’est un autre challenge qui attend la nouvelle majorité gouvernementale : François Hollande s’est toujours prononcé en faveur de l’interdiction. Il a d’ailleurs rejeté la proposition de François Rebsamen, son conseiller sécurité durant la campagne, de transformer la peine maximale d’un an de prison pour les consommateurs de cannabis en une contravention simple. Un sujet brûlant que viennent compléter les addictions au tabac et à l’alcool : selon la même étude européenne, la France se trouve au 6e rang (30% en 2007 contre 38% aujourd’hui) pour la consommation de tabac chez les jeunes de 16 ans aux côtés de la République tchèque, de la Lettonie et de la Croatie notamment. En ce qui concerne la boisson chez les jeunes de 16 ans, c’est également négatif, avec une progression : 67% déclarent avoir consommé de l’alcool dans le mois précédent contre 64% en 2007.

Laure Gamaury

(Sources : lemonde.fr et liberation.fr)
Crédit photo : Photononstop

VOIR AUSSI

Les jeunes, accros à la clope et l'alcool, mais moins au cannabis
Angleterre : de la drogue dure sur 90% des tables à langer publiques
Cocaïne : des femmes dans la poudrière

comments powered by Disqus