Mélenchon, « un hurluberlu d'extrême gauche » pour Le Pen

La bataille fait plus que jamais rage entre les deux chefs de file extrémistes. Marine Le Pen n'a encore une fois pas épargné son rival d'extrême gauche en l'accusant lundi de vouloir « noyer la circonscription sous une marée » d'immigrés « clandestins ».


Après les faux tracts, les vraies attaques. Lors d’une réunion publique organisée lundi soir dans une salle des fêtes pleine à Hénin-Beaumont, Marine Le Pen n’a pas ménagé sa peine pour fustiger Jean-Luc Mélenchon, qui est venu chasser sur ses terres symboliques du Nord. Le qualifiant d’ « hurluberlu d’extrême gauche » au « visage hideux et dangereux », la chef de file frontiste a accusé son rival de vouloir « noyer la circonscription sous une marée » d’immigrés « clandestins » et de « vomi(r) la démocratie ».

« Politiquement, il vomit la démocratie, exprimant en toutes circonstances son admiration pour la dictature cubaine de son ami Fidel Castro, soutenant la Chine contre le Tibet », a ainsi lancé Marine Le Pen. Avant d’ajouter : «proche idéologiquement par le passé des Moudjahidines du peuple, une espèce de secte politico-religieuse iranienne considérée comme une organisation terroriste tant par l’Union européenne que par les États-Unis... c’est un article de Libération, ses amis de Libération, qui nous l’avait révélé».

Marine Le Pen
est par ailleurs revenue sur les déclarations de M. Mélenchon dimanche dernier, qui, à l’occasion d’une marche en l’honneur de la résistante Émilienne Mopty, avait souligné son intention d’ « éradiquer politiquement » le Front National. « Dorénavant, ce n’est pas nous qui rasons les murs, c’est eux qui vont les raser, nous allons les faire partir, les chasser... », avait lancé le leader de gauche.
La réaction de la présidente du FN ne s’est pas fait attendre : « alors c’est cela le programme de M. Mélenchon (...) une chasse à l’homme, c’est cela sa promesse, la peur. Il veut nous faire raser les murs, comme Émilienne Mopty et tous les résistants du département sous l’occupation » et « comme les dissidents qui se battaient pour la liberté et la démocratie en Union soviétique », a-t-elle contre-attaqué.

Crédit photo : AFP/Archives

VOIR AUSSI

Faux tract du Front de gauche : Marine Le Pen « assume »
Sondage Législatives 2012 : la gauche se maintient en tête
Législatives 2012 : Mélenchon se présente à Hénin-Beaumont contre le FN
Élections législatives 2012 : les enjeux du « troisième tour »
Sondage Législatives 2012 : la gauche favorite mais plus de voix pour la droite

comments powered by Disqus