Bioéthique : un bébé à trois parents biologiques

Bioéthique : un bébé à trois parents biologiques
Un organisme de conseil bioéthique britannique vient de donner son aval pour un traitement de fertilité, qui propose de concevoir des embryons à partir des gamètes de deux femmes et d'un homme. Il serait alors possible d'éviter certains dysfonctionnements.


Des embryons conçus à partir du matériel génétique de trois personnes, c’est le traitement pour lequel un organisme de bioéthique britannique, le Nuffield Council on Bioethics, vient de donner son assentiment.

Le traitement consiste à remplacer des mitochondries défectueuses par du matériel sain. Les mitochondries, transmises par l’ovule, sont des éléments présents dans les cellules et dont le rôle est de leur fournir de l’énergie. Le matériel génétique de ces mitochondries peut muter et devenir défectueux, un défaut qui est alors susceptible d’entraîner la naissance d’enfants souffrant de problèmes cardiaques, de cécité ou encore de faiblesses musculaires.

Au cours de la fécondation in vitro à trois personnes, on recueille les informations génétiques de la mère et du père pour les implanter dans un troisième ovule dont les mitochondries sont saines. L’information génétique transmise par la donneuse de ce troisième ovule s’élève à 0,1%. Les chercheurs à l’origine de l’étude ont néanmoins précisé que cette technique ne serait pas susceptible de donner lieu à l’ouverture de droits pour la donneuse.

Viviane Clermont

(Source : lepoint.fr)
Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Miracle de la FIV : Un couple conçoit deux paires de vrais jumeaux
Bioéthique : Où en sommes-nous ?
Bioéthique : Le Sénat autorise la recherche sur l'embryon


comments powered by Disqus