DSK : « la mise à mort d'un homme déjà à terre »

Les dernières révélations sur la vie privée de DSK, dans le cadre de l'affaire du Carlton de Lille, seraient-elles en train de l'achever ? Son avocat, Maître Henri Leclerc, dénonce une campagne de presse racoleuse et trash, dangereuse pour son client. Une plainte pourrait être déposée contre le Figaro.


« Pitié ! » semble demander l’avocat de Dominique Strauss-Kahn pour son client. Depuis que l’affaire du Sofitel de New York a été classée au pénal, c’est l’hôtel Carlton de Lille qui empêche Dominique Strauss-Kahn de se faire oublier. L’affaire Banon en France, classée sans suites, n’était pas bien méchante comparée aux informations qui filtrent dans le cadre de l’enquête sur un réseau de proxénétisme à Lille (Nord). D’abord cité par quelques protagonistes de l’affaire (un proxénète « Dodo la saumure », des notables lillois, une prostituée), en tant que client possible de filles recrutées par les « amis lillois », le nom de Dominique Strauss-Kahn est apparu au coeur de l’enquête depuis que les juges ont mis la main sur le téléphone de Fabrice Paszkowski, un entrepreneur du Pas-de-Calais mis en examen pour proxénétisme aggravé.

La publication dans la presse des SMS envoyés par Dominique Strauss-Kahn à Fabrice Paszkowski, concernant des soirées libertines, puis certains articles faisant allusion à des tensions dans le couple Anne Sinclair – DSK, a déclenché la colère du clan Strauss-Kahn. L’avocat de l’ancien patron du FMI, Maître Henri Leclerc, dénonçait ce matin sur France Inter « une campagne de presse nauséabonde, racoleuse, grotesque au nom de la vertu» qui provoque « la mise à mort d'un homme déjà à terre ». L’avocat a notamment promis de porter plainte pour atteinte à la vie privée contre le Figaro, qui publiait ce weekend un papier qui postulait sur les velléités de séparation d’Anne Sinclair. D’autres journaux seraient également dans le viseur de Me Leclerc.

L’avocat demande à ce que son client soit entendu au plus vite par les juges lillois, pour savoir « de quoi on l’accuse ». Une requête formulée dès les premières citations du nom de DSK dans l’affaire mais qui n’ont toujours pas obtenu de réponse. « Il est aujourd'hui dans une situation effroyable. Si les juges ne le convoquent pas c'est peut-être qu'ils n'ont rien à lui reprocher et n'ont peut-être même pas besoin de lui comme témoin », a relevé Me Leclerc. Aucun fait n’a pour l’instant été reproché à DSK dans l’affaire lilloise, mais désormais, tout le monde sait, et c’est sans doute pire.




Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Affaire du Carlton de Lille : DSK trahi par ses SMS
Affaire du Carlton de Lille : la Fondation Scelles plaidera la cause des prostituées
Affaire du Carlton de Lille : DSK, Roquet, Lagarde, qui est impliqué ?
Abolition 2012 : « Prostitution = violence »

L'INFO DES MEMBRES

Affaire DSK : Nafissatou Diallo utilise l'Affaire du Carlton
L’affaire Carlton - DSK : une escorte girl se porte partie civile
Affaire du Carlton : Dominique Strauss-Kahn est « malade »