Grèce, l'église orthodoxe et l'argent

Grèce, l'église orthodoxe et l'argent
Nous ne savons toujours pas si la Grèce pourra honorer ses créances futures, les plans d'austérité successifs n'arrivent pas réduire la dette colossale du pays. Les émeutes montrent à quel point la population est à bout et personne n'ose encore imaginer quelle sera l'issue.

En Grèce, le chômage flirte avec les 20%, la dette n'est plus sous contrôle depuis longtemps, les taux d'intérêts sont ingérables et rien n'assure que les cent milliards d'effacement demandés aux créanciers privés suffiront.

Pourtant, une institution hellène est épargnée par les remous qui risquent de faire imploser toute la société grecque, c'est la toute puissante église orthodoxe. Quelques chiffres parlant : 8500 prêtres pour 350 millions de salaires payés par l'état. 130000 hectares de terres agricoles, des milliers de kilomètres de littoral, 6millions d'actions de la banque nationale de Grèce et un patrimoine dépassant les 3 milliards d'euros.

L'église orthodoxe n'est pas séparée de l'état et ne paye aucun impôt. Les prêtres subissent, comme tous les fonctionnaires, les baisses de salaires imposées par les plans de rigueur mais l'église reste exemptée de taxes dont la taxe foncière, ce qui au vu du patrimoine foncier (estimé a plus d'un milliard) exonéré représente une couteuse niche fiscale pour les finances d'un pays en crise. Les legs estimés à 20 millions d'euros annuels sont aussi dispensés de droit de succession. Les bénéfices échappant à l'imposition sont de l'ordre de 7 millions d'euros annuels.

Parmi ses autres privilèges, l'église dispose d'un service d'urbanisme qui a l'autorisation de délivrer les permis de batir. On constate aujourd'hui que des gens ont pu construire des villas sur des terrains que les services d'urbanisme de l'état avait déclarés inconstructibles.

Monseigneur Ieronymos a pris la décision de réduire le faste du train de vie de la hiérarchie, les Jaguar et autres berlines trop voyantes ne serviront plus pour les courts déplacements en ville et on n'utilisera plus les jets privés pour les plus longs. Il met aussi un terme aux festins sans limite de frais des membres du clergé.

comments powered by Disqus