Culture du cacao, l'Europe exige la fin du travail des enfants

Culture du cacao, l'Europe exige la fin du travail des enfants
Le Parlement européen vient de voter une résolution non contraignante contre la maltraitance des enfants dans les plantations de cacao.

Alors que le Parlement européen ratifiait l'accord international de renforcement de la coopération entre pays producteurs et pays importateurs, dans l'Organisation internationale du cacao (ICCO), les députés ont tenu à joindre, sous l'impulsion notamment de l'eurodéputé belge Marc Tarabella (PS), une résolution sur le travail des enfants.

"200.000 enfants, dont la plupart ont moins de 15 ans, travaillent à la récolte du cacao vendu massivement en Europe. 10% d'entre eux sont même victimes d'esclavage: l'Europe ne peut pas fermer les yeux sur cette violation du droit" résume Marc Tarabella pour expliquer la position de l'assemblée. La résolution des eurodéputés exige qu'il soit mis fin au travail et à l'exploitation des enfants, demandant avec insistance aux entreprises du secteur de corriger la situation.


Avec 1,3 millions de tonnes importées annuellement, l'Europe est le plus grand consommateur de cacao au monde. L'Afrique de l'Ouest, ou se concentrent majoritairement les paysans pauvres aux méthodes archaïques, cultivateurs de cacao, produit 90% des fèves en employant 5,5 millions de travailleurs, dont de trop nombreux enfants.

"L'industrie promet depuis dix ans de s'attaquer au problème, mais n'a rien fait. L'UE doit imposer aux entreprises des exigences légales afin de faire cesser totalement le travail des enfants à court terme" commente l'ONG Oxfam avec scepticisme.

Crédit : Jupiter Images

comments powered by Disqus