Législatives en Algérie : une participation à 42,9%

Par La rédaction
Publié le 11 mai 2012

Partages
 
Suivez l'actualité de terrafemina.com sur Facebook
Les élections législatives en Algérie ont enregistré jeudi un taux de participation de 42,9%. Sur ce chiffre global, 44,38% des voix correspondent au territoire national, tandis que seuls 14% des Algériens de l'étranger se sont déplacés aux urnes. La Commission nationale de surveillance des élections législatives parle de 150 plaintes pour « irrégularités du scrutin ».


Quelque 42% des électeurs algériens ont participé jeudi aux élections législatives, premier scrutin organisé dans ce pays depuis le Printemps arabe, un taux contrastant nettement avec la méfiance affichée pendant la très brève campagne électorale. Au total, 21,6 millions d’électeurs ont voté pour élire 462 députés, tandis qu’au dernier scrutin législatif de 2007 le taux de participation avait atteint 35,67%. Les résultats ne seront connus que vendredi après-midi à 14H30 GTM.

Le ministre de l’Intérieur Daho Ould Kablia a expliqué que la participation globale (territoire national plus communauté nationale à l'étranger) a été de 42,90%. Par ailleurs, il a précisé que ce taux était bien plus élevé sur le territoire national, atteignant 44,38 %, alors qu'il n'a été que de 14% pour les Algériens de l'étranger. Ainsi, le taux d'abstention a atteint 57,1%. Par ailleurs, le chef de la mission des quelque 150 observateurs de l'Union européenne à ce scrutin, José Ignacio Salafranca, a jugé que le vote s'était déroulé dans des conditions « généralement satisfaisantes, sauf de petits incidents très limités ». Pourtant, la Commission nationale de surveillance des élections législatives (CNSL) a répertorié 150 plaintes pour irrégularités du scrutin, dont une trentaine relevant du pénal.

Alexandra Gil

Avec AFP
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Jean-Michel Guenassia : « la Guerre d'Algérie est encore un sujet tabou »
La Turquie accuse la France d’un génocide algérien
Législatives au Maroc : Mohammed VI craint la montée du parti islamiste

 

Commenter

0 commentaire

Entreprises partenaires

Fermer