Luka Rocco Magnotta : le Canadien suspecté d'avoir démembré un corps traqué par Interpol

Luka Rocco Magnotta : le Canadien suspecté d'avoir démembré un corps traqué par Interpol
La police canadienne et Interpol recherchent depuis mercredi Luka Rocco Magnotta, suspect numéro un d'un meurtre et démembrement de corps, qu'il aurait envoyé en morceaux à différentes destinations. Il s'agit d'un acteur porno de 29 ans, habitué à diffuser des vidéos de lui tuant des chats, ainsi que des écrits faisant l'apologie de la nécrophilie et du cannibalisme.


La police canadienne a annoncé mercredi qu'elle recherchait Luka Rocco Magnotta, suspect numéro un dans une affaire de meurtre, après la découverte d'un torse dans une valise  et d'un pied et d’une main dans des colis postaux. Le jeune homme de 29 ans est connu sous plusieurs pseudonymes, tels qu’Eric Newman et Vladimir Romanov, et apparait sur Internet comme étant mannequin, même s’il serait plus populaire pour ses tournages comme acteur porno. Ce ne serait pas la première fois que le suspect réalise des actes barbares : il a en effet diffusé sur Youtube des vidéos dans lesquelles il tue des chatons, les asphyxiant avec des sacs plastiques. Par ailleurs, un blog à son nom faisant l’apologie de la nécrophilie et du cannibalisme, ainsi que de longs écrits paranoïaques postés sur son site officiel en font un homme potentiellement très dangereux aux yeux d’Interpol, qui le cherche depuis deux jours.

Après avoir trouvé un torse humain décapité dans une valise qui avait été jetée aux ordures, un colis contenant un pied humain arrivé au siège du Parti conservateur à Ottawa, et avoir intercepté un autre colis contenant une main, la police a exploré le quartier où le torse a été découvert, et est tombée sur un appartement loué depuis quelques mois au nom de Rocco Magnotta. A l’intérieur, un lit maculé de sang et une vidéo du meurtre et du dépeçage postée le 25 mai sur Internet, qui tendraient à corroborer l’implication du jeune suspect. Ce dernier aurait fui sous une autre identité en France, d’après le journal canadien Globe and Mail.

Alexandra Gil

Avec AFP

VOIR AUSSI

Attentats en Norvège : Anders Behring Breivik face aux juges
Anders Behring Breivik : nouvelle expertise psychiatrique du tueur norvégien

L'INFO DES MEMBRES

Un suspect identifié 10 ans après un meurtre

Dans l'actu
TF1
comments powered by Disqus