Amina Tyler : la Femen tunisienne a fui sa famille - vidéo

Par
Publié le 15 avril 2013

Amina Tyler : la Femen tunisienne a fui sa famille

© capture YouTube
Amina Tyler, la Femen tunisienne retenue captive par sa famille après avoir été menacée de lapidation par des islamistes, serait hors de danger. Elle a pu s'enfuir et est entrée en contact avec les Femen, annoncent les sexactivistes sur leur page Facebook.


Amina Tyler
est libre, ont annoncé les Femen sur la page Facebook « Femen France » ce lundi 15 avril. Elle s’est entretenue sur Skype avec ses homologues féministes et a témoigné des « horreurs subies pendant sa séquestration » : obligée à lire le Coran et à entendre des leçons de morale quotidiennement, elle a également été examinée contre son gré pour que sa famille puisse savoir si elle était vierge. Maintenant « en sécurité », elle serait en train de préparer ses prochaines actions au sein du mouvement Femen, et a déclaré « fermement » ne pas vouloir quitter la Tunisie avant d’y avoir fait une action topless. La jeune femme a annoncé être actuellement recherchée par sa famille.

Menacée de lapidation, puis captive

La jeune Tunisienne de 19 ans avait été menacée de mort par des islamistes suite à la publication de photos d’elle seins nus, des inscriptions écrites sur le torse comme les Femen : « j’emmerde votre morale », ou « mon corps m’appartient, il n’est l’honneur de personne », tandis qu'un prédicateur salafiste d'une Commission pour la promotion de la vertu et la prévention du vice lui promettait la lapidation. Portée disparue, elle était en fait retenue captive et droguée par sa famille, soucieuse de « protéger » la jeune fille. L’information avait été rapportée par Marianne, qui présentait la jeune femme engagée comme fatiguée, engourdie par les médicaments mais ferme dans son soutien aux Femen. Son avocate, Bochra Belhaj Hmida, militante féministe, déclarait quant à elle quelques jours auparavant qu’Amina allait bien et se trouvait de son plein gré dans sa famille.

Une déclaration sur Canal + dictée par sa famille ?

Le 7 avril, Amina Tyler, filmée dans la maison familiale, avait déclaré condamner les actions « solidaires » des Femen, qui avaient brûlé un drapeau salafiste devant la Grande Mosquée de Paris le 3 avril dernier, et lancé le 4 avril le « Djihad Topless Day ». L’initative des sexactivistes visait à « libérer les femmes arabes ». Dans une interview accordée à Canal+, Amina Tyler avait dit ne pas approuver cette action de soutien des Femen à son égard, qui la mettait en danger plus qu’autre chose. Elle vient d'affirmer lors de son entretien Skype avec les Femen qu'on l'avait obligée à condamner cette action.

Victoria Houssay



VOIR AUSSI

Femen Tunisie : Amina Tyler menacée de lapidation
Femen Tunisie : Amina Tyler va bien, selon son avocate
Femen Tunisie : Amina Tyler séquestrée et droguée par sa famille
Femen Tunisie : Amina en danger à cause de ses sœurs ? - vidéo

L'action de Femen en images

Femen manifeste devant la mosquée de Berlin (et dans toute l'Europe) le 4 avril 2013, dans le cadre du « Topless Jihad Day ». Les sextrémistes revendiquent plus de libertés pour les femmes et affichent leur soutien à l'activiste tunisienne Amina Tyler.
Crédit photo : Abaca



 

Commenter

0 commentaire

La communauté
   flud  a commenté « Perte du permis de conduire et contrat de travail » - Il y a 21 min
   venimeux450@hotmail.fr a mis à jour son profil - Il y a 2 h

Jouez

Entreprises partenaires

Fermer