Un homme condamné à être déguisé en femme en Iran - vidéo

Un homme condamné à être déguisé en femme en Iran - vidéo
Un homme condamné à être déguisé en femme en Iran - vidéo
La condamnation d'un homme qui avait pris part dans une bagarre a indigné, a juste titre, les habitantes de la ville de Marivan (Kurdistan iranien). La punition du fautif consistait à être déguisé en femme puis promené par la police dans ville, dans le but d'humilier l'homme. Une centaine d'hommes ont réagit en publiant sur Facebook des photos d'eux habillés en femme.
A lire aussi
Les hommes ne sont pas « destinés » à être plus infidèles que les femmes
couple
Les hommes ne sont pas « destinés » à être plus infidèles...


Sortir grimé en femme : une humiliation pour le système judiciaire de Marivan, une ville du Kurdistan iranien, qui a condamné un homme impliqué dans une bagarre à sortir dans les rues du centre-ville, escorté par des policiers, dans une robe de femme. La mise en application de cette condamnation méprisante et sexiste n’a pas manqué de faire réagir les femmes de la région, qui étaient une dizaine le mardi 16 avril à brandir des banderoles condamnant la décision judiciaire exécutée la veille, vêtues de la robe rouge traditionnelle emblématique des femmes kurdes. Une organisation féministe, le « Collectif des femmes de Marivan »  a notamment dénoncé cette condamnation.

Réaction de députés et d'internautes

Quelques photos prises lors de la manifestation ont été publiées sur la page Facebook du collectif avant qu’elle soit interrompue par les forces de l’ordre. Certaines manifestantes ont été gravement blessées par les policiers. La démarche de la justice et du ministère de l’Intérieur a été critiquée par certains députés dans une lettre où ils indiquent que cette punition est  « contraire aux lois islamiques » et qu’elle humilie « la personnalité de la femme musulmane ».  La révolte gronde toujours sur Facebook, où la page « Être une femme n’est pas un outil d’humiliation ou de punition » (Being a woman is not a tool to humiliate or punish anyone) invite les hommes sensibles à la cause à se prendre en photo habillés en femme, par solidarité. Depuis le 18 avril, la page compte 7 384 mentions « j’aime » et plus d’une centaine de photos ont été postées.

Victoria Houssay



VOIR AUSSI

Iran : passeport sous conditions pour les femmes célibataires
Existe-t-il un féminisme musulman?
Iran : avec la chaleur, le contrôle du port du foulard islamique s'intensifie

Dans l'actu