L’Ouzbekistan boycotte le rock et le rap, « musiques de Satan »

L’Ouzbekistan boycotte le rock et le rap, « musiques de Satan »
L’Ouzbekistan boycotte le rock et le rap, « musiques de Satan »
Sadisme, toxicomanie et immoralité : le rock et le rap sont accusés de tous les maux en Ouzbekistan. Le pouvoir vient de lancer une campagne contre ces deux « musiques de Satan ».
A lire aussi
10 jolis prénoms de filles inspirés par la musique
News essentielles
10 jolis prénoms de filles inspirés par la musique

Le film s’intitule « Musique et calamité », et il est diffusé depuis lundi dernier par l’une des principales chaines ouzbèkes. Il s’agit d’un documentaire produit par le gouvernement d’Ouzbekistan, destiné à dénoncer les méfaits du rock et du rap, deux « musiques de Satan ».
A en croire les images, le rock, né des rituels de chasse africains et le rap, imaginé par des détenus en prison,  seraient des musiques totalement immorales. Elles auraient été créées en Occident, et menaceraient la jeunesse ouzbèke. Des pseudos recherches scientifiques viennent même appuyer le discours du film, citant les effets néfastes de la musique sur la santé.
Pour rappel, l’Ouzbekistan, pays de 28 millions d’habitants dont 90% musulmans et situé en Asie centrale,  est dirigé d’une main de fer par son président autocrate Islam Karimov.

VOIR AUSSI

Disparitions en Tchétchénie, Zalina témoigne
Etre caricaturiste en Arabie Saoudite
Le combat des mères du Daghestan