Affaire DSK : Osez le féminisme dénonce le déballage sexiste

Par Marine Deffrennes
Publié le 17 mai 2011

Affaire DSK : Osez le féminisme dénonce le déballage sexiste

Affaire DSK : Osez le féminisme dénonce le déballage sexiste

Terrafemina : Qu’est-ce qui est choquant selon vous, dans le traitement qui est fait de l’affaire DSK dans les médias depuis quelques jours ?

Magali De Haas : Plusieurs choses nous ont frappé, et notamment dans les premiers jours, le peu de considération accordée à la présumée victime. Sa parole a été aussitôt méprisée par l’imagination de complots et de manipulations. On a tout de suite pensé qu’elle avait été payée pour faire tomber DSK. C’est un soupçon qui revient très souvent dans les affaires de violences faites aux femmes. La justice doit faire son travail et M. Strauss-Kahn bénéficier de la présomption d’innocence. Pour autant cette affaire révèle un certain mépris pour le viol en tant que phénomène de société.

TF : Les réseaux sociaux se sont aussi enflammés dans cette affaire, quelles dérives avez-vous constaté ?

M. D. H. : Cette affaire montre la prégnance de certaines idées reçues sur le viol. Nous déplorons le traitement nauséabond de cette histoire sur les réseaux sociaux. Les blagues sexistes ont afflué, une dépêche AFP a compilé les meilleurs morceaux et a été reprise par plusieurs médias. Cela minimise dangereusement le viol en tant que crime sexuel. Il ne faut pas confondre une simple affaire de mœurs (type adultère) et une plainte pour agression sexuelle. On a laissé entendre « qu’elle l’avait sans doute bien cherché », que le physique de la plaignante serait peu séduisant, et que DSK n’avait pas un « profil » de violeur. Cela prouve la méconnaissance du viol : 75 000 femmes sont violées chaque année en France et ce ne sont pas toutes des bombes sexuelles ! En outre dans 85% des cas la victime connaissait son agresseur. Il n’y a pas de violeur type, et toutes les catégories sociales sont représentées chez les criminels sexuels.

TF : Vous ne pensez pas que ce type de dérives est inévitable étant donné le statut de l’accusé ?

M. D. H. : La sidération et la célébrité de DSK participent à cette minimisation, c’est évident. Mais on observe couramment ce genre de réaction dans les affaires de crimes sexuels. Quand on entend que DSK « aurait pu être relâché, parce qu’après tout, il n’y a pas mort d’homme », il y a de quoi être choqué. Encore une fois nous parlons d’une plainte grave pour viol.

Le communiqué d’Osez le féminisme

 



VOIR AUSSI

DSK : Et maintenant, le procureur mène son enquête à charge
DSK : caution refusée, suivez l'affaire en direct sur Twitter
Un alibi pour innocenter DSK ?

L’INFO PAR NOS MEMBRES

DSK : retour sur ses déclarations prémonitoires faites à Libération
DSK : retour sur ses déclarations prémonitoires faites à Libération
Ophelia : la course à la photo de l'accusatrice de DSK

Voir aussi :  international    feminisme    politique    justice   
Et vous, soutiendriez-vous votre mari comme Anne Sinclair ?
           
 

Commenter

11 commentaires

ysabella - 17/05/11 15:29
C'est un fait que tout le monde s'est un peu emballé de par sans doute la notoriété de DSK et la surenchère concernant son annonce de sa candidature à la présidentielle. Ce qui m'a le plus choqué est le commentaire de Jack Lang (cité dans l'article) arguant que "DSK aurait pu être relâché car il n'y a pas mort d'homme". Ces propos sont honteux.
exhine - 17/05/11 18:15
C'est certain que dans cette affaire les partisans de DSK n'ont pas su garder une retenue éduquée et se sont lancés dans une virulente campagne , hurlant au complot dès les premiers instants , ils n'ont jamais témoigné du moindre respect pour cette femme ni pour aucune victime de viol .
votreop - 18/05/11 04:39
C'est un complot, disent certains. Mais ce n'est pas la première fois que dsk a ce genre de problèmes...
dakota76 - 18/05/11 09:39
On a tout de suite parlé de complot et que la jeune femme mentait, il faut maintenant attendre et comprendre ce qui s'est passé.
Do_madhyra - 18/05/11 11:10
Cette affaire est "énorme" dans la vie publique française. Elle est aussi exceptionnelle pour les médias français et ces derniers jours ont mis à nu leur manque d'expérience pour traiter ce type de scandale. Le fonctionnement judiciaire américain "à charge", à également fortement cristallisé les esprits sur la défense de la présomption d'innocence. Et, à travers elle, la défense de "notre compatriote" !! Et tout ceci à aboutit à l'occultation quasi unanime de la victime présumée. Mais les esprits s'ouvrent, les réactions sont plus réfléchies ; ça fait du bien car l'air était quelque peu vicié.
Do_madhyra - 18/05/11 11:18
votreop, je ne pense pas que l'on puisse tout mélanger ; des "frasques", des "infidélités" non rien à voir avec un viol ! Et c'est important de remettre chaque acte à sa place. Je ne pense pas, non plus, que des "crimes" aient été cachés par les médias français ; Pour le reste le respect de la vie privée est tout aussi important que la présomption d'innoncence à mon sens !
dom - 19/05/11 15:22
Je suis aussi écoeurée que même les femmes politiques françaises soutiennent DSK et n'ont pas un mot de compassion pour la victime présumée. Pour le moment, on est à 50-50 culpabilité-innocence/souffrance-mensonge... Mais il n'y en a que pour DSK !C'est misérable - sexiste - désastreux. Dom.
lolavie - 20/05/11 10:24
C'est sûr la classe politique de gauche a le sens de la communication : Jack Lang :"Il n'y a pas mort d'homme", BHL :"la parole d'une femme de chambre n'a pas de valeur" !!!! A croire qu'ils ont déjà partouzé tous ensemble ! Ils ont peur qu'on fouille dans leurs tiroirs ou quoi ?? BHL le plus grand crétino-pseudo philosophe qui il y a peu faisait porter les cornes à Arielle Dombasle avec Daphnée Guiness riche héritière !! Et Jack ne sachant plus quoi dire pour rester sous les feux de la rampe alors qu'il ne s'est jamais occupé de la mairie de Blois, toujours absent à Paris pour les festivités !!! DSK et sa riche compagne manoeuvrant à coup de millions de dollars et hop ! le voici dans un appart à Manhattan sous surveillance !!! Assez de cette justice à deux vitesses, je ne lui souhaite pas 50 ans de prison mais assez pour bien montrer l'incapacité, l'hypocrisie et la malhonneté de la justice française à trainer devant les tribunaux des politiciens !! C'est sûr les Américains aimant les shows-chauds vont bien manoeuvrer et en profiter pour égratigner au passage la France, il savait très bien où il mettait les pieds (et ses fesses) en allant dans ce pays qu'il connaissait que trop bien, à trop remuer la merde on finit par être éclaboussé !!
delenda - 03/06/11 10:03
Le doute sur la culpabilité de DSK ne porte pas sur "a t il un profil de violeur", je suis d'accord avec vous sur le fait qu'il n'y ai pas de profil type et qu'il suffit de se reporter à l'histoire pour savoir que les "grand" peuvent être aussi voir plus salaud que les petits. Non le doute porte plutôt sur la situation, comment quelqu'un se préparant à briguer la présidence de la république peut il prendre un tel risque, autant il pouvait se sentir protégé en France autant il savait qu'il était attendu au tournant aux USA. Comment se fait il qu'un personnage aussi en vue vivant aux USA depuis bientôt 5 ans et ayant de telles pulsions aussi incontrôlables n'a t il pas déjà été appréhendé ?(surgir nu d'une douche sur une femme de ménage qu'il n'a jamais vue aux heures de midi alors qu'il se prépare à déjeuner avec sa fille relève d'un état grave). C'est sur ce point que porte l'incompréhension et non sur la capacité d'un puissance à faire le mal.
country33 - 28/08/11 18:56
Je ne crois pas que les violeurs ont des profils type , ce sont des messieurs copmme les autres qui parfois ou souvent "dérape dans leur perversité".
jujuleretour - 06/02/12 13:59
je pense que ce genre d homme se retrouve dans toutes les cathegorie , il n y a pas que l argent , dans ses affaires , il y a aussi la folie ,,,,

Hot-Lexique

Entreprises partenaires

Fermer