Birmanie : premier voyage d'Aung San Suu Kyi depuis sa libération

Birmanie : premier voyage d'Aung San Suu Kyi depuis sa libération
Birmanie : premier voyage d'Aung San Suu Kyi depuis sa libération
Avant d'entamer une tournée politique, Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix, va effectuer un voyage privé avec son fils dans la province birmane. Une décision qui préoccupe le régime.
A lire aussi
Birmanie : Aung San Suu Kyi en route pour l'Europe
europe
Birmanie : Aung San Suu Kyi en route pour l'Europe

Aung San Suu Kyi, la lauréate du prix Nobel de la paix 1991 et l’icône de la démocratie birmane va réaliser son premier voyage hors de Rangoun, depuis sa libération en novembre 2010. Ce déplacement n’aura pas un but politique, a prévenu un cadre de la Ligue nationale pour la démocratie (LND, parti de Aung San Suu Kyi officiellement dissout en janvier 2011).
Dès lundi, elle s’envolera avec son fils pour l’ancienne capitale impériale Bagan, connue comme l’un des plus magnifiques sites architecturaux au monde. Le régime birman, peu rassuré à cette annonce, met en garde l’opposante sur les risques de voyager en province. En 2003, Aung San Suu Kyi et son équipe avaient été agressés lors d’une embuscade, apparemment organisée par la junte. Cette agression avait conduit à son placement en résidence surveillée pour sept ans.
Les réactions de la communauté internationale à cette annonce n’ont pas tardé. Washington a appelé les autorités à « s'assurer qu'Aung San Suu Kyi jouisse de la liberté de voyager, d'exprimer ses opinions et de pleinement participer à des activités politiques ». Londres s’inquiète du « ton menaçant » des autorités vis-à-vis de l'icône birmane, tandis que Paris dénonce « un déni de démocratie ».

(Source : libération.fr)

Charlotte Charbonnier


VOIR AUSSI

Un espoir pour Aung San Suu Kyi
Aung San Suu Kyi n’a pas pu faire renaître son parti
Aung San Suu Kyi libérée
Luc Besson tourne un film sur Aung San Suu Kyi