Birmanie : Aung San Suu Kyi candidate aux législatives

L'opposante birmane Aung San Suu Kyi, âgée de 66 ans, a confirmé hier son intention de se présenter aux prochaines élections législatives programmées dans le pays. Une initiative notamment saluée par la diplomatie américaine.
A lire aussi
Birmanie : Aung San Suu Kyi en route pour l'Europe
europe
Birmanie : Aung San Suu Kyi en route pour l'Europe


« Je participerai certainement aux élections quand elles auront lieu ». C’est ce qu’a déclaré hier l’opposante birmane Aung San Suu Kyi, lors d’une visioconférence entre la Birmanie et Washington. Elle avait d’ailleurs signifié auparavant à son entourage sa ferme intention de conquérir un siège de député. La Ligue nationale pour la démocratie (LND), le parti politique de Mme Suu Kyi dissout par la junte militaire il y a des années, a donc décidé de se réinscrire et de se présenter aux prochains scrutins partiels. « Nous espérons qu'en ayant certains des nôtres au Parlement, nous pourrons faire deux fois plus de travail que ce que nous faisons (actuellement), parce que nous aurons des activités au Parlement et en dehors » a précisé l’opposante, prix Nobel de la paix en 1991.

L’annonce de cette candidature souligne le fait selon un porte-parole de la diplomatie américaine, Mark Toner, que la Birmanie vit en ce moment « une ouverture politique que nous jugeons constructive ». La secrétaire d’État américaine, Hillary Clinton, en visite historique en Birmanie, doit de plus rencontrer Aung San Suu Kyi cette semaine dans le but d’encourager « un mouvement pour le changement ».

Rappelons au passage qu’Aung San Suu Kyi, que les Birmans surnomment « La Dame », fait l’objet d’un film retraçant son histoire et actuellement dans les salles de cinéma.

Alexandre Roux

Avec AFP
Crédit photo : AFP/Archives

VOIR AUSSI

Birmanie : La LND accepte la main tendue du nouveau régime
Birmanie : Aung San Suu Kyi, enfin candidate !
« The Lady » : Luc Besson raconte Aung San Suu Kyi
Birmanie : Aung San Suu Kyi rencontre un ministre du nouveau gouvernement
Birmanie : premier voyage d'Aung San Suu Kyi depuis sa libération