DSK : la prison de Rikers Island craint un éventuel suicide

DSK : la prison de Rikers Island craint un éventuel suicide
La prison de Rikers Island a placé Dominique Strauss-Kahn sous surveillance antisuicide après un entretien que DSK a passé avec un psychologue.

Selon la chaîne NBC, la surveillance antisuicide comprend notamment des contrôles toutes les 15 à 30 minutes et des chaussures sans lacets. DSK porte également la même combinaison que les autres détenus.

Le futur ex-patron du FMI devrait bientôt avoir de la visite mais on ne connaît pas encore le nom de la personne qui aura le droit de le voir. Sa femme, Anne Sinclair, et sa fille sont actuellement à New York.

Côté défense, rien ne filtre, on ne sait pas quelle sera la stratégie des avocats. On peut juste supposer que leurs équipes mènent des investigations sur la chronologie des événements et sur le profil de la victime présumée.

La prochaine audience aura lieu le 20 mai devant un grand jury composé de 16 à 23 citoyens américains. Rappelons que sept chefs d’accusation sont retenus contre lui. Le jury se réunira à huis clos afin de connaître les éléments de preuve de l’accusation et décider ou non d’une inculpation.

S’il devait être inculpé, DSK devra comparaître devant une juridiction plus élevée, celle de la Cour suprême de New York.

VOIR AUSSI

Affaire DSK : Anne Sinclair, portrait d'une femme amoureuse

DSK : du magnifique Sofitel à la terrible prison de Rikers Island

DSK : 57% des Français penchent pour la théorie du complot

DSK : caution refusée, suivez l'affaire en direct sur Twitter