DSK : les propos choc d'Ivan Levaï sur le viol créent la polémique

DSK : les propos choc d'Ivan Levaï sur le viol créent la polémique
Invité hier de l’émission de Pascale Clark sur France Inter, le journaliste Ivan Levaï s’est laissé aller à plusieurs approximations sur le viol. L’ancien mari d’Anne Sinclair s’exprimait sur l’affaire du Sofitel dans laquelle Dominique Strauss-Kahn a été accusé de tentative de viol et agression sexuelle.


« Je ne crois pas au viol. Pour un viol, il faut un couteau, un pistolet… ». La phrase est d’Ivan Levaï, prononcée hier au micro de France Inter. Ces propos, qui traduisent de surcroît une méconnaissance de la réalité et de la façon de qualifier un viol, ont choqué. Car d’après la loi, pour qu’il y ait viol, il ne faut pas forcement  qu’il y ait un couteau ou un pistolet, ni aucun autre type de contrainte physique. Selon la permanence téléphonique Viols Femmes Informations, 49% des viols sont même commis sans aucune violence physique.
Ivan Levaï ne s’est pas arrêté là, puisqu’il a ensuite affirmé que « sur les 75 000 crimes de viols qui font l’objet de plainte à la police, 10% sont des fantasmes et des faux ».  Or ces chiffres seraient totalement erronés puisque sur les 50 000 à 75 000 femmes violées chaque année, seulement 10% des victimes porteraient plainte et 2% des violeurs seraient condamnés.
Les associations féministes ont aussitôt réagi, notamment par le biais d’ « Osez le féminisme » qui a adressé une lettre ouverte à la direction de France Inter et estime dans un communiqué qu' « il est scandaleux qu’il soit possible de colporter de telles contre-vérités sur le viol sans qu’à aucun moment ces propos ne soient contredits ».

Alexandre Roux

(Source : Slate.fr)

VOIR AUSSI

Affaire DSK : Nafissatou Diallo peut-elle gagner au civil ?
Viol conjugal : Le Collectif féministe contre le viol lance une campagne choc
Violences faites aux femmes

Dans l'actu