Discrimination : Les femmes enceintes se font entendre

Discrimination : Les femmes enceintes se font entendre
Etre enceinte est en général une bonne nouvelle. Attention, méfiez-vous avant de le crier sur tous les toits, votre patron est peut-être dans les parages. Lisez d’abord les conseils de la Halde.

Depuis sa création en 2004, la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde) a reçu près de 400 réclamations de femmes enceintes. « Le nombre de saisines a fortement augmenté » dénonce Marie Becker, juriste à la Halde, dans LaCroix.com. « Licenciement abusif, rupture de période d’essai, non renouvellement de CDD », tous les motifs sont bons pour fuir une employée au ventre rond.

La Halde précise que « le licenciement d’une femme enceinte est frappé de nullité » et ajoute que « seule une faute grave non liée à l’état de grossesse » peut être acceptée. Pour prévenir ces futures mamans, la Halde a publié, le 5 janvier dernier, un dépliant bourré de petits conseils, intitulé Une grossesse sans discrimination.

Stéphanie Marin

ALLER PLUS LOIN :

Vous êtes enceinte et vous ne savez pas comment l'annoncer à votre employeur ? Terrafemina vous aide.
Qui a dit que l'on ne pouvait pas allaiter et reprendre le travail ?