Discrimination : Les femmes enceintes se font entendre

Discrimination : Les femmes enceintes se font entendre
Discrimination : Les femmes enceintes se font entendre
Etre enceinte est en général une bonne nouvelle. Attention, méfiez-vous avant de le crier sur tous les toits, votre patron est peut-être dans les parages. Lisez d’abord les conseils de la Halde.
A lire aussi
Elle dessine la vie pas si glamour des femmes enceintes en BD
News essentielles
Elle dessine la vie pas si glamour des femmes enceintes...

Depuis sa création en 2004, la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde) a reçu près de 400 réclamations de femmes enceintes. « Le nombre de saisines a fortement augmenté » dénonce Marie Becker, juriste à la Halde, dans LaCroix.com. « Licenciement abusif, rupture de période d’essai, non renouvellement de CDD », tous les motifs sont bons pour fuir une employée au ventre rond.

La Halde précise que « le licenciement d’une femme enceinte est frappé de nullité » et ajoute que « seule une faute grave non liée à l’état de grossesse » peut être acceptée. Pour prévenir ces futures mamans, la Halde a publié, le 5 janvier dernier, un dépliant bourré de petits conseils, intitulé Une grossesse sans discrimination.

Stéphanie Marin

ALLER PLUS LOIN :

Vous êtes enceinte et vous ne savez pas comment l'annoncer à votre employeur ? Terrafemina vous aide.
Qui a dit que l'on ne pouvait pas allaiter et reprendre le travail ?

comments powered by Disqus